Article en vedette

COMMENT S’HABILLER POUR UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE ?

Quelle tenue mettre pour un entretien d’embauche ? Le secret du succès : Savoir s’adapter ! ( a l’entreprise, au poste, a l’interlocuteur…) Si le costard -cravate est de rigueur pour postuler dans la finance, il vous fera passer pour un ringard si vous postulez chez Google...

Lire plus

Top 3 des mots qui ne veulent rien dire…

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 30-09-2012

Étiquettes :

10



J’avais déjà parlé du langage propre au monde de l’entreprise dans un précédent article : Comment parler le business langage ?

Certains mots « fourre-tout », a force d’être usés, ré utilisés et ré ré utilisés dans l’entreprise, finissent par ne plus vouloir rien dire.

Consensus


“Il faut atteindre un consensus », « travailler dans un esprit de consensus », « il y a un consensus sur cette méthode »

Si vous avez plus de 6 mois d’expérience dans une entreprise, vous savez qu’il n’y a jamais de consensus.
Comme dans « la vraie vie », il est quasiment impossible de mettre toutes les personnes d’accord.

En réalité ce qu’il y a le plus souvent c’est un chef qui prend des décisions et des employés qui les exécutent.

L’usage du mot consensus par la direction veut en réalité dire :
– Soit votre chef est un mou, il ne veut jamais trancher de peur de commettre une erreur, et en parlant de consensus, il dilue la responsabilité d’un éventuel échec à tout le groupe.
– Soit votre chef est un manipulateur, il impose ses décisions, mais veut ensuite vous faire croire que vous étiez d’accord.

Orienté-Client


Si vous voulez vraiment être orienté 100% client, il faudra travailler 7j/7, 24h/24, pour produire un produit excellent que vous donnerez gratuitement…

A contrario si vous n’êtes pas un minimum tourné vers vos clients vous n’en aurez aucun et vous allez mourir rapidement.

En réalité une entreprise est surtout orientée sur ses propres intérêts. L’écoute du client n’intervient que dans l’optique de pouvoir mieux le convaincre par la suite.

Brainstorming


Rien que l’usage d’un mot en Anglais devrait vous faire fuir…cela marche aussi pour « reporting » ou « feedback »par exemple ….

La langue française est riche et devrait suffire pour vous exprimer mais le problème, c’est que si on l’explique simplement, c’est qu’on le fait apparaitre pour ce que c’est réellement : un travail assez basique ( = mettre ses idées en commun)

Car brainstormer, c’est simplement se mettre a plusieurs autour d’une table, et dire tout ce qui vous passe par la tête, sans filtre, les uns rebondissant sur les idées des autres.

Par exemple, on peut brainstormer des heures sur le nom qu’on va donner à une nouvelle marque lessive :

  • Round 1 : chacun y va de sa petite idée : « wash-wash » « washtout » « lessivou » « salissou »
  • Round 2 : on discute des idées trouvées : « Lessivou », j’aime bien, la sonorité est agréable mais le mot lessive, c’est pas terrible, ça manque d’imagination..je préfère un terme en anglais
  • Round 3 : on finit par prendre une décision « on a qu’a coupler « wash-wash » pour le coté fun et moderne, avec le ou de Lessivou… « WASHOU-WASHOU »….a ouais ça c’est génial les gars, ce brainstorming a vraiment été productif !

Connaissez vous d’autres mots « Creux » qu’on utilise beaucoup dans votre entreprise ?

    Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

Commentaires (10)

Je suis assez d’accord sur les deux premiers, mais absolument pas sur le troisième qui s’avère être une véritable méthode que j’ai utilisée à plusieurs reprises avec des clients ! Le brainstorm bien pratiqué (pas simplement tous autour d’une table à lacher des idées) peut aider à générer des idées géniales !
julien recently posted..5 merveilles du monde à ajouter à votre listeMy Profile

J’avoue que pour « Orienté client » cela m’a toujours fait rire. Mais pour les deux autres, je ne serais pas si certains que l’esprit de consensus n’existe pas ou qu’on ne puisse pas faire de néologisme à partir de mots anglophones…

Moi je déteste le mot « corporate » car la plupart du temps ceux qui disent l’être le plus le sont souvent le moins. Pour en revenir au brainstorming, je pense que certaines entreprises devraient les faire plutôt pendant un apéro, elles seraient bien plus créatives 😀

Bonjour,
Merci pour le partage de l’article.
Pour mon cas, mon chef est un manipulateur.
Il nous fait réunir, discuter dans un sujet, écouter les différents avis des autres.
Après, c’est son avis qui compte, il impose ses décisions en nous faisant croire que tout le monde est d’accord.
Marie Anne

… et c’est en lisant cela que je me réjouis d’autant plus d’avoir quitté la salariat au sein d’une grosse entreprise… Ça me fait encore dresser les poils !

Ces mots son employé comme du marketing
Cela fait très tendance de les utiliser dans le milieu des affaires. Cela donne une image, on a la sensation d’appartenir à une élite.
Dans la vie de tous les jours, cela nous fait sourire. Regarder le sketch des inconnus les publicitaires, il y a de cela des années, il avait tout compris.
Je suis d’accord avec toi Anais, ces mots ne veulent rien dire.
benjamin recently posted..Comment la peur vous rend invisibleMy Profile

C’est normal que l’entreprise emploi des mots  » in inglish » !! tout étant dans le  » paraître » et non dans ce qui est réellement ! En plus ceux qui se gargarisent avec ce type de vocabulaire pensent en faisant çà  » asseoir » leur position, épater la galerie, et aussi faire un tri sélectif !! tout ceux qui sont nuls  » in inglish » sont repéré !! hahaha !!
Mais chacun à bien compris que pour bosser il faut accepter d’être  » formater », faut rentrer dans les cases, et si tu dépasses trop bah on te vires !!

« au jour d’aujourd’hui » c’est aussi pas mal comme expression qui ne veut rien dire et je l’entends au moins 10 fois par jour !

Ce sont principalement des mots tirés de l’anglais. Ca fait tellement cool de parler à moitié anglais dans le business de nos jours ! La ou je bossais avant il y avait aussi les workshops et les fameux KPCs ou KPIs !

C’est normal que l’entreprise emploi des mots » in inglish » !! tout étant dans le » paraître » et non dans ce qui est réellement ! En plus ceux qui se gargarisent avec ce type de vocabulaire pensent en faisant çà » asseoir » leur position, épater la galerie, et aussi faire un tri sélectif !! tout ceux qui sont nuls » in inglish » sont repéré !! hahaha !!
Mais chacun à bien compris que pour bosser il faut accepter d’être » formater », faut rentrer dans les cases, et si tu dépasses trop bah on te vires !!

je plussoie cette article et ce commentaire

pour ma part acter un document personnes ressources problématique personnelle d’un hôpital public à un autre j’ai senti un sacré décalage au niveau du registre de langue et étant un caméléon j’ai joué le jeu…tout pour paraître chic et supérieur, qu’importe du moment que le patient est bien pris en charge…

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.