Article en vedette

Un stage à l’étranger, oui mais comment ?

Si vous êtes étudiant, il est fort probable que pendant les fêtes, vous ayez davantage envie de manger des chocolats que de chercher un stage à l’étranger. Pourtant, mieux vaut s’y prendre à l’ avance car si trouver un stage en France est difficile, trouver un stage au States ou au Canada...

Lire plus

Quel comportement avoir avec mon chef ?

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 03-04-2011

Étiquettes :

25

Vous vous demandez quel est le secret de Diego, 2 ans de boite, et déjà 3 promotions ?

Il n’est pourtant pas plus doué que vous, mais le Boss le respecte et on lui demande toujours son avis…

Son secret, c’est le marketing interne ou sa façon de se vendre !

Si vous regardez autour de vous, vous verrez toujours des gens très compétents qui ne sont pas reconnus a leur juste valeur (« syndrome Jospin ») et des gens assez médiocres aux plus hautes responsabilités (« syndrome Sarkozy »).

La raison, c’est que dans l’entreprise le plus important ce n’est pas d’être compétent, c’est que votre Directeur le croit !

    Pour ça, vous devrez travailler sur 2 axes : 

  • Vous faire bien voir au quotidien
  • Profiter des moments où vous pouvez briller

Comme l’article est très long, je vous livre aujourd’hui « se faire bien voir au quotidien » et vous aurez droit a « Profiter des moments où vous pouvez briller » mercredi prochain.

Dessin de Tewoz – mavieauboulot.fr

Ce sympathique dessin représente l’attitude A NE PAS ADOPTER. A savoir la soumission.

A l’image du chien enragé qui ressent la peur,le supérieur hiérarchique va sentir quand il impressionne son subordonné.

Il va donc vous voir comme une pauvre petite chose fragile mais gentille, bref, le candidat idéal pour aller chercher le journal et les pantoufles si il n’a pas de labrador…

    Ce qu’il faut faire au quotidien est très simple :
    1. Se demander ce que cherche votre supérieur,
    2. Lui donner ce qu’il veut !

Que cherche un directeur dans 95% des cas ?

  • Un employé qui a l’air d’un bourreau de travail

    Je n’ai pas dit un employé qui « est » un bourreau de travail j’ai dit « qui a l’air… ». En clair : ayez toujours l’air extrêmement occupé, ne vous déplacez pas sans un dossier a la main, et faite le savoir ! N’hésitez pas a dire que vous avez une montagne de boulot, ou que vous êtes « charrette ». Si vous faites des heures supp, il faut que ça se sache : arrangez vous pour croiser le boss dans les couloirs après 20 heures, ou envoyez des mails a des heures indues… Mais restez souriant et détendu, on veut quelqu’un qui bosse dur, pas quelqu’un qui va faire un burn out dans les 2 ans !

  • Un employé qui se met a sa place, communique avec lui

    Bien souvent, le chef se sent seul… on compte sur lui pour diriger, il ne peut se confier a personne. Si il faisait parti de l’équipe avant, il est fréquent que ces anciens collègues lui aient tourné le dos. N’hésitez donc pas à parler avec lui, de tout et de rien, demandez lui ce qu’il a fait ce WE, parlez lui de la dernière expo que vous êtes allé voir. Et tiens, tant que vous y êtes, pourquoi ne pas lui parler également de thèmes stratégiques qui dépassent vos attributions, les résultats de l’entreprise ou du secteur, la nouvelle stratégie…etc Il appréciera votre vison globale, et commencera a vous considérer comme un égal, et plus comme un subordonné craintif !

  • Un employé qui sait ordonner et synthétiser ses idées

    « Non parce que tu comprends en fait Mr X m’a appelé parce que hier Madame Y était pas la, parce que son fils était malade, mais en fait le problème c’est surtout qu’avec le nouveau dossier, non mais c’était quand même mieux avant, avec Monsieur Z parce que bon… » STOP ! Un chef est toujours débordé, il va donc privilégier les gens qui viennent vers lui avec des informations claires, rapides et structurées, du type : « J’ai cinq points à éclaircir » ou « Ca n’a pas fonctionné pour trois raisons. »

  • Un employé qui a la classe :

    Si tous les chefs de projets mettent une cravate, mettez également une cravate. De manière générale, soyez toujours impeccable et adoptez les codes vestimentaires du poste que vous convoitez. A force de vous voir habillé comme si vous étiez un manager, on finira par vous donner le poste de manager ! A l’inverse, quelqu’un qui est toujours en Jean basket transmets l’image de quelqu’un de jeune, fantaisiste… (Ça peut toutefois marcher ai vous êtes graphiste ou informaticien !)

    Fin de la première partie….la suite mercredi….

    PS :

    Tewoz de ma vie au boulot, m’a fait l’honneur de m’offrir un deuxième dessin. Merci a lui !

    PPS :

    Si vous avez oublié le premier dessin qui illustrait l’article « comment se faire aimer au bureau », Rendez vous ICI

    • Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

    Commentaires (25)

    Si je suis sincèrement d’accord avec la majorité de ton article je ne peux m’empêcher d’intervenir avec « avoir l’air compétent ». Faut vraiment que les compétences suivent parce qu’en étant incompétent malgré le fait de rester jusqu’après 20h (ce qui est une folie pour moi… et pourtant je fais plus de 50h/semaine) vous pouvez être sûr que vous allez vous faire virer méchamment.

    Merci Anaïs

    Je suis d’accord avec toi Mohamed, quand quelqu’un est vraiment incompétent, cela finit toujours par se savoir…et les entreprises ne font pas de social…donc ca sera la porte !
    Mais entre un employé moyen mais qui sait se vendre et un employé brillant qui ne compte pas ses heures, ce n’est pas forcément le plus méritant qui sera le mieux récompensé.

    Merci pour ces conseils simples, clairs et synthétiques qui permettent d’instaurer avec le temps une alliance.

    En fait , il faut répondre au besoin de son chef…si on n’y répond pas , cela entaîne la résurgence de peurs qu’il a en lui…Un chef, avec ses nombreuses responsabilités a besoin d’être rassuré …ceux qui le rassureront, seront en cohérence avec lui, seront en effet les mieux perçus.

    Mais attention de ne plus soi-même, de s’oublier…dans cette course effrénée à la promotion, au succès…

    En ce moment je cotoie un  »chef » toxique (pour moi) et il est hors de questions que je rentre en cohérence avec lui car je n’adhère pas du tout à sa façon de fonctionner ( tyrannique). Mon signal d’alarme : mon corps qui somatise ( http://ecole-du-bien-etre.net/soyez-a-lecoute-de-votre-corps/)

    A bientôt
    Karine
    http://ecole-du-bien-etre.net/

    Bon courage Karine, j’espère que votre situation va s’arranger !

    heureusement que ces conseils ne sont pas suffisants pour arriver à décrocher la reconnaissance de son supérieur : le résultat du travail d’une personne qui « brasse du vent » peut être très vite à la hauteur de ses compétences, non ?

    Je suis bien d’accord avec cvmalin, je ne crois pas que « faire croire qu’on est très occupé » soit la solution. J’ai même vu l’inverse, un de mes collègue demandant plus de travail, ce n’est pas pour cela qu’il a mal été vu, bien au contraire !

    Pour travailler en entreprise depuis plus de 10 ans, j’ai malheureusement rencontré plus de gens incompétents mais politiquement parlant très doué que l’inverse. Ce qui fait qu’au final on se retrouve avec des chefs mauvais incapables de prendre des décisions cohérentes pour le bien être des projets, mais qui par contre continuent de gravir les échelons pendant que les mecs qui aiment leur boulot et aimeraient le faire correctement se trouvent à stagner et à subir les décisions hâtives des gens au dessus d’eux.

    Lire le principe de peter
    Le gens compétents sont virés et on garde les incompétents…

    Il existe également le principe de Dilbert : « Les gens les moins compétents sont systématiquement affectés aux postes où ils risquent de causer le moins de dégâts : ceux de managers. » :-)

    C’est franchement désolant de voir des articles aussi nuls. Encore un truc pour Bobos incompétants. On est pas sortis le cul des ronces avec des telles façons de voir la vie. Reveillez-vous, soyez bons et vrais ; le reste suivra !

    Cordialement,
    Alain

    Je suis toujours perplexe devant les gens qui trouvent mes articles nuls…mais prennent le temps de les lire en entier ET d’écrire un commentaire !

    Selon moi, votre article caricature parfaitement le mauvais manager, qui est le syndrome typique du mal être des entreprises françaises.

    Sur ce point par contre, c’est un exemple !

    D’ailleurs, à titre d’exemple, le fait de rester tard au travail est vu dans d’autres payx (USA, Chine …) comme un signe de mauvaise productivité. Il faudrait en prendre de la graine c’est certain !

    A 60 ans, vous direz vous « J’ai réussi ma vie, j’ai été manager » ? Qu’aurez vous réellement réalisé qui peut vous apporter fierté et reconnaissance ? Quand je lis vos lignes, je me dis finalement très peu de choses… C’est bien triste.

    Serieusement … J’espère pour vous que vous ne monterez jamais votre entreprise, elle aura bien du mal à tenir la tête hors de l’eau avec ce genre de comportement !

    A bon entendeur…

    Je suis d’accord avec Alain…
    Restez vrai, oui, et non hypocrite et opportuniste… pour mieux définir, ne pas prétendre etre quelqu’un que l’on est pas, et ne pas agir simplement par intéret personnel…
    Sinon vive le stress engendré pour paraitre quelqu’un a qui ne l’on correspond pas et vive le déshumanisme avec le nombre croissant de personnes qui ne s’intéresse a vous que pour votre statut.
    L’article semble cohérent pour une personne adepte de la manipulation et qui adore les requins, mais Alain a surement appris quelques lecons dans sa vie et vous feriez mieux Anais de vous remmettre en question… La critique d’Alain n’était pas si virulente et civilisée, elle aurait put vous faire réfléchir mais il semble que vu le titre de votre site, vous n’allez pas décidé a voir la vie autrement…

    Je me demande pourquoi je mets autant d’effort a écrire ce texte. Peut etre car a moi aussi cette vision d’agir me semble pathétique.

    Bon courage pour la suite

    Il me semble que nous ne nous comprenons pas.
    Je ne dis pas qu’il faut être hypocryte et opportuniste , je pense simplement que ce genre de profils réussit mieux dans le monde de l’entreprise.
    En ce qui concerne « le déshumanisme avec le nombre croissant de personnes qui ne s’intéresse a vous que pour votre statut », je pense également que c’est une réalité aujourd’hui, même si je ne trouve pas que cela soit une bonne chose.
    J’apprécie TOUS les commentaires, un blog est une plateforme d’expression, mais je pense que des adjectifs comme « nul » ou « pathétique » n’élèvent pas le débat, d’ailleurs vous remarquerez que je me garde bien d’émettre de tels jugements de valeur.

    ok j’ai craqué et j’ai qualifié de pathétique… mea culpa… mais des fois il faut bien emettre quelques jugements et je ne regrette pas mes paroles… cela a le mérite de faire avancer le débat et pemettez moi maintenant de l’élever un peu.

    Car cela va etre dur pour vous d’argumenter sur cette réthorique:

    Si vous estimez que ce déshumanisme est « la réalité d’aujourd’hui » et que vous n’adhérez pas a cela pourquoi dans ce cas la en faites vous la promotion?? Vous ne dites pas ouvertement d’etre hypocrite et opportuniste mais vous incitez a cela par la facon de se comporter avec son « boss » et a estimer ses collegues comme des concurrents pouvant prendre la place de cette hypothétique promotion…

    Votre article montre de facon bien plus pernicieuse la facon de se comporter dans l’entreprise et promouvoie sans ambiguités certaines valeurs auxquelles « apparement » vous n’adhérez pas… vous ne pouvez pas jouer double jeu… sinon encore vive le stress….

    La réalité est faites pas nos actes et notre facon de penser donc arrétons d’etre des moutons et des requins. Une personne en complete accordance avec soi-meme et souvent celle qui change la donne…

    Yes Alain, « soyons bon et vrai, le reste suivra »

    A méditer…

    Roland Gomez

    Merci Roland pour ce commentaire plus détaillé.

    Je comprends votre point de vue et le respecte, mais j’indique clairement ma « philosophie » dans la présentation du blog :
    « Dans ce monde pourri, ce ne sont pas les plus méritants qui réussissent dans l’entreprise mais ceux qui savent le mieux se vendre !
    Peu importe que vous soyez le plus travailleur, le plus honnête, le plus gentil, si vous ne le faites pas savoir, ça ne sert a RIEN »

    C’est une vision assez cynique, visiblement vous ne la partagez pas du tout et je peux le comprendre.
    Je ne prétend pas détenir la vérité, et ne cherche a convaincre personne.
    J’écris pour ceux qui trouvent un interet a mes articles, apparemment ce n’est pas votre cas, je vous remercie cependant de m’avoir expliqué votre point de vue, et vous souhaite une bonne continuation.

    Je partage à 100% le point de vue d’Anaïs, mais ne l’applique presque jamais en entreprise, parce que justement je trouve ces comportements et ce mode de fonctionnement à vomir.
    En gros, je sais exactement ce que veulent mes chefs, je vois très bien la manière dont se comporte mes collègues pour être dans leurs petits papiers, et moi au milieu de ce monde, je reste moi même, et je sais pertinemment (parce qu’on me l’a dit ouvertement) qu’en continuant comme ça je ne pourrai pas grimper dans l’entreprise. Et c’est là que je suis le plus fort, je me contrefout de grimper dans l’entreprise, et j’irai même jusqu’à dire que je leur vomi dessus. :)

    Je vous souhaites de ne pas subir les conséquences psychologique et physiologique désastreuses que peuvent engendrer un tel manque de conscience professionel et un tel « cynisme ».

    Je penses que vous manquez réellement d’experience, voila tout.

    Bravo ! Je vous souhaites bon courage vous allez en avoir besoin…

    PS. Le monde n’est ce qu’il est que pour les personnes qui veulent bien le voir… Le monde que vous voyez n’est finalement que le miroir de vous même, et cela risque de vous rattraper assez vite j’en ai bien peur.

    Bonjour,

    C’est vrai que certains de ces conseils sont un peu exagérés mais ils soulignent malheureusement une tendance qui vaut dans la plupart des domaines. Les gens compétents qui ne le crient pas sur les toits sont toujours moins reconnus que les incompétents qui arrivent à faire croire à leurs mensonges. Cela dit, j’ai choisi de lire ceux-ci avec humour et second degré: je préfère aussi continuer à être compétente (du moins à faire de mon mieux) et rester modeste.

    En revanche, certains conseils ici m’aideront surement dans mes relations avec ma boss (et pas pour lui piquer son poste, juste pour gagner sa confiance et bénéficier d’une meilleure ambiance de travail). Je crois que j’ai tendance à me laisser facilement impressionner, à vouloir toujours lui plaire, à être la petite chose fragile et soumise (et je suis persuadée qu’elle n’aime pas ça). Merci pour cet article, merci d’avoir mis le doigt sur ce qui je pense est la clé de mon problème.

    Par ailleurs, le fait d’être ordonné et synthétique me semble aussi être indispensable.

    Donc, merci pour cet article, c’est le seul de tous ceux que j’ai lus qui a mis le doigt sur le problème que j’avais.

    je suis d’accord avec Anaîs. En générale, le respect dans ce monde est la clef de la reussite de la plus part des hommes. Le respect du chef doit être une obligation morale. Car quelqu’un qui t’embosse est aussi un contibuable pour l’epanouissement de ta vie. Donc je crois avec vous que l’employeur doit être au même pied d’égalite qu’un père et une mère. Alors il doit bénéficier le même respect qu’accorder l’individu à ses parenrs

    Bonjour, je ne trouve pas le deuxième article « Profiter des moments où vous pouvez briller ». Merci! Cordialement, Stephane

    Partager avec ton directeur du tout et de rien suis pas vraiment d’accord.imaginez vous la suite pour le sexe oppose

    Bonjour,

    Je pense qu il y a du vrai dans cet article.
    Je suis un exemple du bosseur qui cherche a se demarquer par le merite. Au jour d aujourd hui je ne recolte rien pour cet effort et je vois des collegues qui attirent la sympathie des chefs et des equipes etre promus .Pour ma part je sens de l animosite de la part des equipes et des chefs. Comme si tous le systeme de valeur ete inverse .Allez comprendre !?

    bref… un temoignage en passant.

    Après plus de 35 ans de travail comme technicien en batiment dans plusieures entreprises, j’ai tiré dans ma vie professionnelle que et cela est sure quelqu’un qui bloffe dans son travail et qui fait semblant de travailler est bien vu par les responsables et c’est lui qui connait bien son travail. Au contraire celui qui connait vraiment son travail et qui bosse vraiment est toujours mal vu et il est toujours confronté à des problèmes.
    VOUS LES JEUNES D’AUJOURD’HUI PRENEZ CECI COMME EXEMPLE

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.