Article en vedette

Sur quels élements le recruteur se base t’il pour vous embauche

Je vous l’avait déja dit, un recruteur juge souvent un CV en moins de 5 minutes (Comment convaincre un recruteur en 5 minutes) La décision de garder où d’écarter un dossier est très rapide. Quand on cherche un emploi, il est essentiel de savoir sur quels éléments le recruteur se base pour...

Lire plus

Mon collègue ne fait rien…que faire ?

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 09-06-2013

Étiquettes : , ,

26

A l’école on vous le rabâche sans cesse, on ne dénonce pas ses camarades, ce n’est pas bien.

Mais que faire quand vous avez le dernier des tire au flanc dans votre équipe et que vous êtes obligé de faire le travail a sa place ?
gaston lagaffe
Faut-il en parler au chef ou pas ?

Bien souvent la crainte du patron l’emporte et l’équipe se tait.
On a peur de ne pas être cru, d’être mis à l’écart, ou plus simplement de déclencher un conflit…

Comme on souffre malgré tout de la situation, on se plaint par derrière avec d’autres collègues, ce qui finit par créer une ambiance détestable au bureau…

Mais alors, que faire ? En tout cas, évitez de laisser pourrir la situation.Avant de faire quoique ce soit, il faut analyser la situation

  • Etes-vous concerné directement par le tire au flanc ?
  • Si la réponse est non, alors passez votre chemin
    Inutile de jouer les robins des bois pour vos collègues qui ne savent pas se défendre par eux même, cela ne pourra que vous être préjudiciable.

    Si la réponse est oui, alors on passe à la question suivante :

  • Quel est le niveau de désagrément ?
  • Quoiqu’on en dise, il n’est jamais simple de dénoncer un collègue a son chef, c’est pourquoi le jeu ne vaut la chandelle que si vous êtes vraiment obligé de travailler pour deux.
    Si votre fainéant ne vous cause que de l’agacement, ou qu’une légère surcharge de travail, je vous conseille de vous en accommoder…il y a des choses plus graves dans la vie.

    Mais si vous êtes 2 dans le bureau, et que votre collègue passe sa vie sur Internet, vous forçant à rester jusqu’à 21 heures tous les soirs pour faire le boulot qu’il ne fait pas, alors je vous conseille de prendre votre courage à 2 mains et de commencer par lui en parler franchement.

    Peut-être qu’il traverse une période difficile et que son je-m’en-foutisme professionnel n’est que passager ?

    Si ce n’est pas le cas, un entretien en tête à tête permettra souvent de régler les choses malgré tout.Le plus probable est qu’il s’excusera et fera un effort supplémentaire (reste à voir combien de temps…)

    S’il nie et/ou refuse de changer, avertissez-le que s’il continue à vous prendre pour son larbin, il ne vous laissera pas d’autres alternatives que de demander un entretien avec Big Boss pour régler la situation.

    Si malgré plusieurs discussions, et une période de 3 mois, rien ne change, il va falloir agir.

    gaston-lagaffe

    A ce stade, seul votre supérieur peut faire quelque chose !

    Soyez subtil : réfléchissez à l’avance à votre entretien avec le chef. Pour ne pas vous laisser emporter par les émotions, il faut préparer à l’avance les points que vous voulez soulever.

    Venez avec des exemples concrets, des faits précis…sinon vous allez donner l’impression d’un conflit entre personne.

    EX :
    Pas de : « Il s’en fout si je bosse comme un dingue ! », « j’ai l’impression qu’il n’est pas motivé »…

    Mais plutôt : « Le 8 mai, pour le bouclage du projet X, il est parti a 15h32 alors que toute l’équipe est restée travailler tard », « le 21 mai, je lui ai fait une demande d’offre, nous sommes le 16 juin et je n’ai toujours rien reçu malgré 3 relances »

    ATTENTION : ne soyez pas naïf…en allant voir le chef, vous prenez le risque de déclencher des actions de sa part (avertissement, licenciement…), et vous n’échapperez pas au sentiment de culpabilité.

    Alors envisager ces éventualités avant de déclencher quoique ce soit et demander vous si vous êtes prêt à assumer vos actes…

    Commentaires (26)

    Quel réel besoin de culpabilisé ?! Ce n’est pas à la victime de se sentir en tort, mais au coupable de prendre ses responsabilités. Le méchant volé, et le pauvre et desoeuvré voleur…

    Pas de souci, gagnez votre diplome pour ne rien foutre

    http://nefoutrien.com

    Bonjour,
    Sincèrement, je vous trouve très patiente et très diplomate, personnellement si un collègue ne fait pas son travail et que cela me porte préjudice, même indirectement en créant une mauvaise ambiance au bureau, je vais lui expliquer ma façon de voir les choses.
    S’il ne m’écoute pas, je ne vais pas le menacer de le dire au patron, je vais tout faire pour souligner son manque d’efficacité, jusqu’à ce qu’il craque ou que le patron le prenne entre quatre yeux.

    C’est sûr, il faut être subtil, une solution peut être de partager les tâches avec un chef et de proposer des réunions hebdomadaires pour faire un point.

    Le resquilleur sera très vite démasqué… Ou alors il se mettra à bosser.
    Thomas@Simulation Pompier recently posted..6ème Journées Innovation Recherche de la BSPP – ParisMy Profile

    En effet, il ne faut pas à tout prix vouloir déclencher un conflit. Si cette personne ne vous empêche pas de faire votre travail correctement, il vaut mieux laisser couler. Par contre, si cela empiète sur votre travail, il n’est pas négligeable d’en parler de manière neutre à votre patron !

    Pour moi la discussion franche s’impose dès le départ et je pense que si la personne n’est pas bête, elle saura changer son comportement. Si après plusieurs discussions rien ne change, alors il ne faut pas avoir de scrupules non plus et risquer d’avoir soi-même des problèmes à cause de la fainéantise de ses collègues.

    Il faut le prendre dans le sens du poil, et essayé de lui expliquer qu’il est la pour faire son job et non pas pour glander. Si il ne comprend toujours pas après que vous lui ayez fait la remarque, le mieux est d’aller voir vos supérieurs et de leurs en parler.

    Le point important est : est-ce que cela affecte son propre travail. Si la réponse est oui, une discussion s’impose comme précisé dans l’article. Après c’est beaucoup de psychologie pour faire passer le message sans froisser
    Franchise automobile recently posted..[09:51] – Rencontrez la franchise Centre Service à MarseilleMy Profile

    Je n’pense pas qu’aller voir le patron « directement » soit une bonne solution, ça risque effectivement de considérablement dégrader l’ambiance au boulot. Je pense qu’il serait pertinent de prendre le collègue « entre 4 yeux », et de le menacer de balancer s’il ne vous prend pas au sérieux. Lui faire comprendre qu’il abuse et qu’il pourrait être plus solidaire, ça devrait le faire réfléchir.
    Sauf si c’est délibérément un con…

    La délation c’est le mal, je me suis déjà retrouvé avec un collègue dans cette situation, autant dire que l’on a le cu* entre deux voir trois chaises :)

    Merci pour votre diplomatie

    Il est très important être délicat mais pas que cela se retourne contre soit.

    Mais il est effectivement très important d’alerter ces supérieurs une fois bien entendu en avoir discuté avec le collègue incriminé.
    Portage recently posted..Nouvelle législation du portage salarial (JUIN2013)My Profile

    ben normalement faudra le signaler au patron , car toute personne qui fait pas son boulot est une personne a éviter et pour le bien de l’entreprise , le patron doit savoir ca
    amira recently posted..Télécharger Word Viewer gratuit 2013My Profile

    Bonjour,

    Comme Pierre je te félicite pour ta patience !
    Par contre je pense que je prendrai à partie le collègue directement.

    « A l’école on vous le rabâche sans cesse, on ne dénonce pas ses camarades, ce n’est pas bien » pour ma part j’ai plutôt eu tout l’inverse de ce genre de remarque…
    Autrement sur le principe je serai plutôt pour une explication en tête à tête …
    Lamy2013@création site maroc recently posted..Étapes pour la Création et la Conception de Sites WebMy Profile

    Personnellement je règlerais le problème sans passer par le boss. Je serai intransigeante avec mon collègue jusqu’à ce que la situation change. Je préfère cela qu’aller voir le grand patron, que je n’irais voir qu’en dernier recours.

    Pour ma part, ce serait une franche explication et à la clé la fin de ma « collaboration » avec lui (le collègue). Soit il cherchera un nouveau bouc émissaire soit il va devoir se mettre (enfin!) au boulot. Recourir au boss…uniquement quand cela dégénère.

    je suis d’accord avec Nathalie mais parfois, on n’a pas vraiment le choix…

    Il faut certainement agir avec tact, mais il ne faut pas non plus avoir peur de parler franchement et ouvertement aux personnes concernées, et ne surtout pas rester les bras croisés. Cela n’ajouterait que de la rancoeur et de la frustration, et la coupe est vite pleine ! Il vaut mieux poser les limites avant que l’ambiance ne devienne trop pesante.
    David@référencement recently posted..SMX Seattle : quelques précisions de Matt CuttsMy Profile

    Je suis d’accord oui et non! J’ai déjà eu le cas dans une usine ou je devais repasser après mon collègue qui s’en foutait, et j’ai donc décidé de mettre les choses à plat avec le collègue en menaçant d’aller voir le chef. Cela a fonctionné, mais peut-être pas pour tout le monde!

    Article très intéressant. J’aime beaucoup la tournure avec des questions fermés, Oui – Non .. Si oui on passe a la question suivante. C’est difficile d’avoir un collègue qui ne travaille, la délation étant la pire chose à faire.. C’est toujours très déliquat

    je pense qu’a un moment donné cela ce verra ! ou dans le cas contraire faite le réagir, car dans une boite toutes les personnes doivent être complémentaire, difficile comme situation et pas facile a vivre quotidiennement.
    credit hypothecaire recently posted..pret viager hypothecaireMy Profile

    Il ne faut pas avoir peur de dire les choses, et surtout les dire tant qu’il est encore temps. C’est à dire que si votre collègue de travail n’en fout pas une, c’est pas agréable de travailler pour deux… En tout cas, le travail d’équipe n’est pas toujours évident, il est convenable de mettre les choses au clair dès le départ !

    Il suffit bien souvent d’être honnête et d’aller voir la personne concernée directement plutôt que d’aller voir le patron et de continuer à boire le café avec la personne en question…

    Bonjour,
    je découvre ce site aujourd’hui avec grand plaisir et je suis interpellée par cet article :
    Embauchée il y a un peu plus d’un an dans un service clientèle, je suis la « petite dernière », mes trois autres collègues ayant plus de 10 ans d’ancienneté.
    Toute la journée j’ai vue plongeante sur le bureau de ma collègue d’en face – toujours très bien rangé, et surtout très vide – en train de jouer sur son téléphone portable…

    Mon N+1 ayant compris que j’avais certaines dispositions en gestion m’a peu à peu confié des dossiers en surplus de mon travail (et en cachette de la direction) me faisant des journées (très) bien remplies.
    Après un an sans vacances et à la veille de partir pour une petite semaine, en faisant un point sur ses dossiers, il m’a à mi-voix reproché de ne pas avoir terminé son travail.
    Enervée par le « tapotage » de ma voisine pendant la moitié de la journée, c’est sorti tout seul et sans préméditation aucune (mais sans citer de nom) : « vous pouvez aussi confier ce travail à d’autres qui ont le temps de jouer toute la journée »…
    Il m’a répondu « No Comment, on connaît le caractère de la demoiselle faut faire avec ».

    Apparemment c’était normal, d’autres l’avaient déjà informé.
    (Tout ça pour dire qu’on a beau vouloir bien faire et ne pas s’en mêler, des fois ça peut nous échapper)

    Person, je serais sans pitié, c’est le monde du travail après tout !

    Il est clair que dénoncer ne peut être que la solution de dernier ressort mais si on le fait, il faut s’armer des bons arguments, ne pas jouer sur les sentiments mais démontrer du concret pour que le chef puisse prendre les mesures nécessaires. Parfois, il faut comme même avouer certains collègues sont vraiment de mauvaise foi donc il faut agir en conséquence……

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.