Article en vedette

Avec mes collègues on est « amis »

Je suis toujours assez sceptique quand j’entends ce genre de choses. En effet, si on travaille, c’est souvent pour l’argent, pas pour le plaisir de passer un bon moment avec ces collègues. Autrement dit, nous sommes liés par l’intérêt, ce qui n’est vraiment le cas avec l’amitié… Demandez...

Lire plus

Joie de vivre et santé au travail

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 20-12-2011

Étiquettes : , ,

2




Cet article est ma contribution au festival « A la Croisée des Blogs » de décembre 2011, sur le thème : Joie de vivre et santé

Cela semble évident, la joie de vivre influence sur la santé.On sait ainsi que la dépression peut diminuer l’espérance de vie.

Et dans le cadre du travail ?

La encore, plus on est heureux au travail, plus la forme est bonne.

Au contraire, quand on est stressé, quand le travail devient une punition, le corps s’en ressent : on est fatigué, plus souvent malade, on se sent plus faible.

La santé mentale peut aussi être touchée
: un salarié qui craint pour son poste, est sous-payé et doit rendre trop de comptes à son manager va subir un déclin de sa santé mentale, avec dépression et  anxiété…

Le taux d’absentéisme donne d’ailleurs une bonne indication de l’ambiance dans l’entreprise.
Des employés heureux sont moins souvent absents.
Même si aujourd’hui avec la crise, ceux qui travaillent n’osent parfois plus prendre un arrêt maladie de peur de ne pas retrouver la voie de l’emploi.

On ne prête pas assez attention a nos petits soucis de santé, eczéma, herpes, zona…tous ces désagréments sont pourtant souvent des signes que quelque chose ne va pas dans votre travail.

Par peur du changement, on se ment a se soi même ( « finalement je ne suis pas si mal », c’est partout pareil ») mais le corps, lui SAIT que quelque chose ne va pas, et il va tout faire pour que votre cerveau finisse par s’en rendre compte aussi.

C’est aussi le cliché du chef d’entreprise qui donne toute sa vie au boulot et qui, suite a une maladie cardiaque a 50 ans, se rend compte qu’il doit changer sa façon d’envisager le travail.

A l’inverse, si vous êtes heureux et zen au boulot, il y a fort a parier, que la santé suivra.

A partir d’aujourd’hui, en plus d’aller au fitness, et de manger sainement, vous devriez donc viser d’être heureux au travail !

Comment? C’est simple: P-O-S-I-T-I-V-E-Z

Essayer de trouver tous les jours une occasion de vous réjouir, forcez vous a être souriant, faites vous des amis parmi vos collègues, trouvez du temps pour leur parler, organisez des évènements…

Si vous détestez votre boulot, et qu’il vous est impossible d’y être heureux, alors changez en !

Votre santé passe avant tout, rappelez vous en !

    Pour vous aider et finir sur une note d’humour, la chanson d’Henri Salvador « Le travail c’est la santé » 

    Le travail, c’est la santé.
    Rien faire, c’est la conserver.
    Les prisonniers du boulot
    Ne font pas de vieux os.

    Ces gens qui courent au grand galop,
    En auto, métro ou vélo,
    Vont-ils voir un film rigolo?
    Mais non, ils vont à leur boulot!

    REFRAIN

    Ils bossent onze mois pour les vacances
    Et sont crevés quand ils en ont, ben, ils sont morts!
    Un mois plus tard, ils sont costauds
    Mais faut reprendre le boulot!!!

    REFRAIN

    Dire qu’il y a des gens en pagaille
    Qui courent sans cesse après le travail.
    Moi, le travail me court après.
    Il n’est pas près de me rattraper!

    REFRAIN

    Maintenant, dans le plus petit village,
    Les gens travaillent comme des sauvages
    Pour se payer tout le confort.
    Quand ils en ont, ben, ils sont morts.

    REFRAIN

    Hommes d’affaires et meneurs de foules
    Travaillent à en perdre la boule
    Et meurent d’une maladie de coeur.
    C’est très rare chez les pétanqueurs!

Offres d'emploi – France

Optioncarriere, le guide de recherche d'emplois

Commentaires (2)

Salut Anais,
Merci pour cet article motivant. Je dirais pas que c’est tout les jours facile d’etre au boulot :p
Mokhtar recently posted..Une histoire de visiteurs, et une astuce de blogueurs..My Profile

Notre culture a mis le plaisir au travail loin derrière la rémunération ou le pouvoir. Pourtant, la crise actuelle tend à renverser progressivement cette tendance, et c’est tant mieux. Parfois, 250 jours de bonheur par an valent mieux qu’une augmentation de salaire de quelques centaines d’euros

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.