Article en vedette

Toute ma vie j’ai rêvé…d’être une hôtesse de l&r

Devenir hôtesse de l’air ou steward, c’est souvent un rêve d’enfant ( ou un fantasme pour les enfants un peu plus grands ) Si c’est votre cas , c’est votre jour de chance car Emirates recrute ! Emirates, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une compagnie aérienne basée...

Lire plus

Je travaille avec…un petit chef

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 08-09-2012

Étiquettes : ,

29

On ne choisit ni sa famille, ni ses collègues et il faut donc vivre avec, mais parfois, cela peut être difficile…

Ce petit article est le cinquième d’une série destinée aux personnes qui travaillent en collaboration étroite avec des personnalités « difficiles ».

Aujourd’hui nous allons parler du petit chef.

  • COMMENT LE RECONNAITRE ?

  • Normalement, c’est très facile, ce collègue est imbu de lui-même, persuadé d’être le centre du monde, et accessoirement de l’entreprise.

    Cette haute opinion de lui-même le pousse fréquemment a traiter ces autres collègues avec mépris.

    D’ailleurs, il ne vous considère pas comme un collègue, mais plutôt comme un subordonné, un sous fifre, voire un esclave…

    La plupart du temps, comme les autres ne sont rien pour lui, il ne montre aucune politesse : il oublie de dire bonjour, interrompt les conversations quand il arrive, bref il n’y a que lui qui compte !

    Comme il n’a aucun respect pour les autres, il lui arrive souvent d’être agressif, voire blessant, en soulignant les faiblesses de chacun.

  • QUE FAIRE

  • Surtout ne vous laissez pas impressionner !
    Comme un chien, le petit chef sent la peur…s’il voit qu’il vous intimide, il en profitera pour attaquer.

    Les « gentils » de l’équipe deviendront immanquablement ses sous fifres.

    Et une fois, que vous aurez cédé, impossible de revenir en arrière.

    Si vous devez travailler avec lui n’allez pas dans son sens et affirmez vos positions. Si vous essayez  d’être conciliant, il prendra ça pour de la faiblesse et fera de vous son larbin.

    Autrement dit, ne lâchez rien. Si vous voulez qu’il vous respecte, il faut lui tenir tête, et lui montrer que vous vous considérez comme son égal.

      Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

    Commentaires (29)

    Ça doit être vraiment infernal de coutoyer des gens comme ça, surtout au travail. Merci pour les conseils donnés pour savoir comme s’y prendre avec cette catégorie de gens.

    Cordialement,
    Amélie

    C’est le genre de personne avec qui on arrive beaucoup trop vite au conflit, ce qui fini par créer des problèmes là où il n’y en a pas.
    Pas évident de gérer ce genre de personnage…
    Michel recently posted..Interview d’UniversGSM, fournisseur en dropshipping françaisMy Profile

    Le contexte actuel fait que les patrons sentent qu’ils ont de plus en plus de « liberté » vis à vis de leurs employés. C’est oublier ceux qui font tourner leur affaire, et j’espère vraiment que les lois vis à vis de ces comportements seront sévèrement appliquées !
    Freud@penguinzophren recently posted..Quelle approche adopter face au penguinzophren ?My Profile

    Comme dirait Coluche « Le monde appartient a celui dont les ouvriers se lèvent tot ! »

    Pour moi le petit chef est le pire des collègues de la série!
    Pour gérer mes petits chefs, je leur fait peur en montrant que je sais parler avec les grands chefs. Car le petit chef est terrifié par le grand chef!
    Ben recently posted..Comment obtenir le TOEIC gratuitement grâce au DIFMy Profile

    bonjour,
    j’adore cette série d’article dont le titre commence par « Je travaille avec…. » ça peut aider beaucoup de gens à mieux gérer la relation avec leurs collègues

    Malheureusement plus facile à dire qu’à faire, car en ces temps économiques difficiles, tenir tête à son patron, c’est risquer un conflit et éventuellement un licenciement…

    Ahh .. je sais bien ce que c’est !
    J’ai une collègue qui se considère comme un petit chef et qui veut tout contrôler. Au début, j’essayais d’être sympa mais je me suis rapidement rendu compte qu’il fallait que lui montre sa vraie position … quelques bagarres et maintenant ça va mieux.

    Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article j’en avais besoin:)

    Que de bon sens dans cet article :) Je préfère cependant la diplomatie au « rentrage dans le lard ». Chacun sa technique, mais parfois, savoir se mettre dans la poche un chef d’équipe mal luné est plus payant sur le long terme que d’aller au conflit à chaque fois.

    En effet je crois reconnaître certains chefs que j’ai eu.
    Il y a un très bon livre de Christophe André et François Lelord qui s’appelle: « comment gérer les personnalités difficiles ». Cela peut vous aider à gérer les chefs mais aussi les collègues difficiles.
    Boudier Emmanuel recently posted..Acouphène et thérapie comportementale et cogntiveMy Profile

    Hello,
    J’en ai vu par le passé des petits chefs qui ont failli prendre des roustes, car comme vous le dites, ils peuvent le faire avec des gentils ou des faibles, mais ceux-là avaient mal choisi les personnes, ça passe moi bien avec des beaux bébés impulsifs prêts à vous secouer le cocotier :-)

    J’ai eu de la chance, j’ai toujours travaillé dans de bonnes entreprises ou les relations étaient généralement cordiales, avec parfois des moments de tensions mais bon je pense que cela arrive partout, je ne sais pas si je pourrai supporter d’avoir un « chef » qui me harcèle constamment !

    Pour ne pas être pris pour cible par un petit chef, toujours lui parler en le regardant droit dans les yeux, ne jamais laisser passer une remarque déplacée, et s’il vous prend à parti, ne pas hésiter à vous lever, à aller vers lui sans jamais être menaçant et lui demande suffisamment fort pour que tout le monde entende quel est le problème très exactement.

    Le petit chef n’a pas l’habitude qu’on lui réponde!

    Les petites phrases qui blessent: « Je ne voulais pas croire ce qu’on me disait sur toi, mais visiblement les autres avaient raison! ».

    Dans tous les cas, laisser dire et laisser faire ne sont pas des solutions…

    Tu as raison, avec ce genre de personnage il ne faut rien laisser passer, et montrer qu’on est pas intimidé !
    Anais recently posted..Je travaille avec…un tire au flancMy Profile

    Bonjour,
    j’aime bien vos article dont le titre commence par je travaille avec … ça m’aide beacoup à comprendre les gens .
    merci pour cet effort
    Sophie

    Bonjour,

    « il ne vous considère pas comme un collègue, mais plutôt comme un subordonné, un sous fifre, voire un esclave »

    C’est 100% mon patron :)

    olalala tu m’as l’air d’avoir de gros soucis… N’est-il pas temps de changer de job ?
    jeu@jeux gratuits recently posted..Jeu de Course CanardMy Profile

    Bien content de ne plus avoir à supporter depuis plusieurs années ce genre de personnages, il n’y a rien de pire qu’eux pour flinguer une ambiance dans un bureau ou une société et monter les gens les uns contre les autres…

    Bonjour,
    malheureusement je travaille avec un type pareil, je dois le supporter tous les jours. je vais essayer d’appliquer vos conseil espérant que ma relation avec lui soit meilleure
    Daniel

    Les « petits chefs » sont ceux avec lesquels j’ai le plus de mal. Ils m’énervent rapidement et je finis, à bout de nerfs, par m’imposer. La situation s’améliore généralement considérablement après, même si ce n’est pas tout à fait volontaire.

    Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Je travaille avec un type pareil, j’ai essayé tant de choses avec lui, mais en vain.
    Je vais encore faire une tentative en appliquant vos conseils!

    Malheureusement plus facile à dire qu’à faire, car en ces temps économiques difficiles, tenir tête à son patron, c’est risquer un conflit et éventuellement un licenciement…

    J’en ai connu un, c’était invivable je dois dire! :(
    Mahjong gratuit recently posted..Pet ConnectMy Profile

    Bosser avec un « petit chef » comme tu dis, eh bien je l’ai connu au point que je voulais tout arrêter, puis en analysant son comportement comparé à ce que l’Ennéagramme en dit, j’ai découvert son type. J’ai ainsi pu comprendre comment il fonctionnait et travailler avec lui. c’est une belle expérience que je vous invite à vivre

    Moi mon dernier cher était un petit chef. J’en ai eu tellement marre que j’ai fini par quitter mon job et me mettre à mon compte. Aujourd’hui je ne le regrette pas et à l’occasion je lui ferais savoir :-)
    la blague recently posted..Le bègue et la bièreMy Profile

    Les petits chefs il en a partout, et moi-même je suis parfois un vrai « petit chef » pas très intelligent mais ca arrive, un peu comme tout le monde je crois
    jeux de foot recently posted..Video buts – Olympique de lyon vs Olympique de marseille 5-5My Profile

    Ah les petits chef frustrés, quelle horreur et qui n’est a pas connu et subit

    Il n’y a rien de pire que ce genre de personne. Maintenant, il faut apprendre à faire avec même si ça n’est pas toujours facile.

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.