Article en vedette

Ces abracadabrantes offres d’emploi

Lorsque l’on est au chômage et que l’on passe ses journées à surfer sur les plateformes de recherche d’emploi, on finit par tout connaître par cœur et à s’ennuyer un peu. Heureusement, ces plateformes peuvent parfois nous faire beaucoup rire et cela fait du bien de se distraire un peu....

Lire plus

Je travaille avec …un fou du boulot : que faire ?

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 22-08-2012

17


On ne choisit ni sa famille, ni ses collègues et il faut donc vivre avec, mais parfois, cela peut être difficile…

Ce petit article est le troisième d’une série destinée aux personnes qui travaillent en collaboration étroite avec des personnalités « difficiles ».

Aujourd’hui nous allons parler du fou du boulot…

  • COMMENT LE RECONNAITRE ?

  • Il est au bureau dès 6 heures le matin, vient travailler le WE, passe des coups de fil quand il est en vacances, bref il ne décroche JAMAIS !

    Conséquence fâcheuse : il fait passer les autres pour des tire au flanc, des paresseux …il fait de l’anti jeu !

    Pour le patron c’est le top, pas la peine d’embaucher puisqu’il travaille pour deux.

    Plus le temps passe, plus votre boss trouve ça normal et finir par demander la même chose a toute l’équipe.

  • QUE FAIRE ?

  • D’abord essayer de comprendre ce qui le pousse à travailler comme ça.
    L’ambition ? La vacuité de sa vie affective ? L’absence totale de hobbies ?

    S’il travaille pour oublier sa vie de merde, vous avez toutes vos chances de vous en débarrasser en lui présentant vos copines célibataires et/ou en occupant son temps libre.
    Vous pouvez par exemple lui proposer d’aller jouer au tennis avec vous le mercredi, le type de la compta peut lui proposer d’aller boire des coups le jeudi, et le livreur l’emmener au ciné le vendredi. Vous faites une bonne action, et il vous lâche un peu…

    Par contre si ses dents rayent le parquet et qu’il travaille comme un fou pour grimper les échelons, il n’y a pas grand-chose à faire, a part attendre qu’il grimpe…il vous laissera tranquille quand il sera devenu le chef de votre chef !

      Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

    Commentaires (17)

    Et surtout, il adore envoyer un mail à l’ensemble de la boite à 22h30 juste avant de partir 😉
    Mr Lunettes recently posted..7 lunettes originalesMy Profile

    Bonjour,
    J’ai rencontré quelques personnes dans le genre tout au long de ma vie professionnelles et il n’y en avait que une ou deux qui avaient les dents longues, toutes les autres avaient une vie de merde pour reprendre vos mots. Et le pire c’est qu’ils étaient tellement soporifiques et inintéressants que cela en était impossible de vouloir tenter une activité avec eux…

    Bonjour Anaïs,
    Bonne analyse aussi !
    J’adore cet humour décalé…
    Prends soin de toi
    Luc mister-no-stress
    Luc mister-no-stress recently posted..En finir avec le stress en 21 jours de sophrologie : Jour 18 : Enracinement (Audio)My Profile

    Bonjour,
    Je pense que nous en avons tous croisé un jour, mais c’est vrai que ce n’est pas évident à gérer au quotidien. Ces personnes consciemment ou non, vous font du tort. Car malgré votre assiduité et votre professionnalisme, vous passez pour un tir au flanc. Et c’est vrai que la plupart du temps, ils n’ont pas de vie intéressante. Le boulot est une chose mais la vie en est une autre. Et je tiens à vivre des choses en dehors de ma vie professionnelle.

    Bonjour Anaïs,
    Tu vois, je suis plutôt dans cette catégorie de personne, car je suis toujours à fond dans le travail, mais c’est juste car j’aime mon job, j’ai une vie personnelle épanouissante, j’ai de nombreux loisirs et je n’ai aucune ambition puisque j’ai la chance d’être n°2 dans l’entreprise pour laquelle je travaille.
    Que conseilles tu dans ce genre de cas 😉 Cela dit, je n’attends pas des miracles de la part des personnes qui travaillent avec moi, je comprends parfaitement qu’elle ne consacre que le temps imparti à leur travail pour la réalisation des tâches quotidiennes et que leur job soit alimentaire et pas une vocation profonde, du moment que les gens sont efficaces et agréables ça me suffit !

    Tout comme Philippe, j’adore mon boulot, qui est aussi ma passion, du coup je m’éclate à bosser comme une folle, cela ne m’empêche pas d’avoir une belle vie et une famille formidable !

    Merci pour cet article. Intéressant!

    Aurélie

    Tu devrais essayer de lui faire comprendre. Travailler en équipe n’est pas une chose facile… Surtout lorsqu’on tombe sur des personnes avec un fort caractére

    Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Personnellement, j’ai eu ce genre de problèmes dans mon poste précédent. Finalement, j’ai décidé de quitter le travail et chercher un autre. Je supportais plus le rythme.
    Le travail est bien mais il y a autres choses à vivre en dehors de la vie professionnelle.

    Merci pour le partage!mais je suppose que c’est ce que mes collèges au bureau sont entrain de dire!lol
    Jeanne

    Ah c’est un sujet fort intéressant qui donne des commentaires qui le sont tout autant. Personnellement, j’aime mon travail et je suis prête à m’y investir pleinement. Mais ayant eu des expériences décevantes dans le passé (miroir aux alouettes), j’ai tendance à me préserver tout en étant consciencieuse.

    J’ai adoré l’article!mais vous savez quoi on devient souvent fou par les tâches qu’on nous donne au boulot donc c’est normal!
    Céline

    Un grand merci pour ce très bon article !

    Pour ma collègue je dois faire partie de ces fous du boulot. C’est juste que je suis passionnée par mon métier, être présente pour les autres, les aider me procure un bien être. Je fais beaucoup d’heures et cela ne me dérange pas. Je me suis jamais demandée ce que ma collègue pouvait penser. Lundi, je lui parle, j’aimerais pas qu’elle se sente mal à cause de moi.
    Emilie@aide à domicile recently posted..Amélis : Les partenaires sociaux signent la Convention collective nationale des entreprises de services à la personneMy Profile

    Emilie, tu me fais penser à ma collègue. Mais je ne crois pas, par contre, qu’elle se soucierait autant de moi. As-tu parlé à ta collègue alors ? Pas toujours évident d’ouvrir son coeur, surtout à un ou une collègue !!
    Thomas@www.diagnostics-immobiliers-adi.fr recently posted..Amélis : Les partenaires sociaux signent la Convention collective nationale des entreprises de services à la personneMy Profile

    J’ai eu un tas de collègues comme ça, en général ils avaient une vie de merde effectivement.

    Très bon article, j’en ai connu pas mal des comme ca !

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.