Article en vedette

Comment devenir quelqu’un dont on est fier ?

Cet article sort un peu du cadre habituel de JobMachine, il est ma contribution au festival « A la Croisée des Blogs » de février 2011, sur le thème : « Devenir qui l’on veut vraiment être ». Etes vous fier d’être vous ? Si vous posez la question autour de vous, les gens vous répondront...

Lire plus

Je travaille avec…un Corbeau

Publié par Anaïs | Classé dans Vie au bureau | Publié le 16-12-2012

Étiquettes : , ,

35

On ne choisit ni sa famille, ni ses collègues et il faut donc vivre avec, mais parfois, cela peut être difficile…

Un dernier article dédié aux personnes qui travaillent en collaboration étroite avec des personnalités « difficiles ».

Aujourd’hui nous allons parler du CORBEAU, PLUS CONNU SOUS LE NOM DE COLPORTEUR DE RAGOTS…

  • COMMENT LE RECONNAITRE ?

C’est assez simple, il sait TOUT ce qui se passe dans l’entreprise et adore le raconter a qui veut bien l’écouter.

Le danger du colporteur de ragots c’est que celui-ci est souvent sympathique, en effet, il flatte notre côté voyeur, en nous apprenant tous les secrets des autres…et il est parfois au courant des décisions de la direction bien avant les autres.

On peut parfois se sentir flatté de la confiance qu’il nous porte…ou important car on détient des informations encore secrètes pour le reste de la boite.

D’ailleurs le colporteur de ragots ne vit que par et pour ceux qui l’écoutent ! Sans la complicité de tous ses collègues, il ne pourrait pas continuer son petit jeu.

  • QUE FAIRE ?

La meilleure solution est d’éviter de parler avec ce genre de personnages, il n’est jamais bon d’être mêlé a un ragot, de près ou de loin. Si votre collègue corbeau est sympathique par ailleurs, fréquentez le mais essayez de détourner la conversation quand il vous raconte les aventures sexuelles de la réceptionniste.

Mais si vous adorez les ragots, vous n’avez pas grand-chose à perdre en l’écoutant…

Par contre, ne lui racontez rien qui vous concerne car quand les ragots qu’il colporte vous concerneront vous trouverez ça beaucoup moins drôle. Du coup vous devrez toujours être sur le qui-vive avec lui, cela risque d’être fatiguant

Et gardez pour vous ce qu’il vous raconte. Dans le but d’avoir de l’audience, le colporteur de ragots est souvent poussé à exagérer les faits voire parfois à en inventer. Sa parole est donc rarement prise au sérieux, même dans le domaine professionnel. Si vous voulez éviter qu’il vous arrive la même chose, soyez muet comme une tombe, vous, vous êtes, au-dessus de ça !

    Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

Commentaires (35)

Hello
Face à un tel corbeau, il faut bien entendu ne pas trop en dévoiler, mais il peut tout de même être une bonne source d’informations (quitte à les recouper ensuite)
William recently posted..7 idées de cadeau de Noël pour offrir à l’amateur de cigareMy Profile

Hello,
Avec ce genre de personnes, mieux vaut ne jamais rien dire sur soi! J’en ai connu quelques uns et même si d’apparences ils ont l’air gentils, on n’est jamais à l’abri de se retrouver plus tard au centre des palabres qu’il colportera ailleurs.

Ce serait un tort de ne pas le considérer. Je suis d’accord avec toi qu’il vaut mieux être discret et ne rien lui révéler. Par contre, il est tout à fait possible d’apprendre beaucoup de choses. En général, il ne s’agit pas uniquement de ragots, tu as également des rumeurs sur les derniers changements, ou ceux qui sont en train d’être décidés au niveau d’au-dessus. C’est toujours intéressant pour se positionner.
Jeremie@Trouveur d’Emploi recently posted..Comment tout caser dans son CV ? Voici la réponse :My Profile

En général, ces genres de personnes ont eu des passés difficiles en matière de relation interpersonnelle. Donc faut dès fois comprendre. :)

Je n’aimerais vraiment pas être à la place d’une de ces personnes que tout le monde cherche a éviter à cause de leur langue un peu trop pendue… Ça doit vraiment être de vraies plaies pour les personnes qui les côtoient…Surtout au boulot !

S’en méfier mais également s’en servir, un savant dosage en quelque sorte.

Moi j’ai toujours aimé ce genre de personnages, j’adore tout ce qui est croustillant :-). Par contre je ne leur confiais rien du tout de ce que je savais moi, ou des choses perso sur moi, juste par sécurité.

Le problème c’est que certains chefs utilisent les corbeaux pour en savoir plus sur ce qui se passe dans l’entreprise. Lors d’un job d’été, j’ai connu un corbeau qui était la première source d’info pour certains chefs.

Bonjour,

Génial cet exposé sur le corbeau. On a tous eu un collègue comme cela. Personnellement je trouve qu’il nuise parfois à l’ambiance de l’entreprise.
J’ai tendance à les fuir, de peur parfois à me laisser aller à leur raconter des choses sur moi.
Thérapie comportementale recently posted..Gestion de la colère chez l’enfant.My Profile

Écouter ce genre de personnes est toujours distrayant. Ceci dit, je pense qu’il faut toujours se méfier et veiller à ne pas se trouver impliquer dans les commérages. Le meilleur moyen est d’acquiescer sans se prononcer ou donner un avis sur les propos cités.
Sécurité recently posted..Votre système de vidéosurveillance avec ou sans l’installationMy Profile

Ho punaise et ce n’est pas une race en voie de disparition en plus, toujours se méfier des corbeaux O_o
Michaela recently posted..Différentes théories d’apprentissageMy Profile

Il y en a de plus en plus ! Le monde devient dingue..

Moi je trouve qu’il vaut mieux voir ce genre de personnage d’un point de vue extérieur bien sur.

Ça peut-être intéressant un corbeau à écouter mais à prendre au seconde degrés le plus souvent, mais attention à lui car il risque d’y laisser des plumes ! (désolé pour le jeux de mots…)

Moi je dis toujours qu’il faut s’éloigner de ce genre de personnage car d’habitude, il est à la source de malaises et tension dans l’équipe. Dans leur besoin d’attirer votre attention, il aura tendance à exagérer et même à inventer des choses. Alors, méfiance, vaut mieux être le dernier à être au courant de la vie privée de la réceptionniste que d’être pris dans son jeu.

Les corbeaux, c’est bien quand ils parlent des autres, mais quand ils s’abattent sur vous c’est beaucoup moins amusant. Moi je préfère les ignorer mais gentiment, pour ne pas qu’ils s’intéressent à moi 😉
forum jeux en ligne recently posted..Gangsta BeanMy Profile

Eh oui, on en trouve souvent dans tous les milieux et il faire vraiment attention. En plus les ragots sont agrémentés d’histoire inventée pour donner plus d’intérêt à ceux qui veulent écouter. Pour ma part, je passe mon chemin.

Un personnage à éviter sans aucun doute, rentrer dans son jeu est une stratégie à double tranchant, il est même presque inévitable de s’y couper à moins de changer de travail après usage :)

En présence d’un corbeau, il faut être le renard!

Le souci avec ce type de personnage c’est qu’il y en a souvent bien plus qu’on veut le croire qui répondent à ce profil.

Comptez le nombre de collègues qui traînent à la machine à café à propager les rumeurs et vous verrez..

Il faut dire aussi que plus ont donne de l’importance à ce genre de personne, et plus elles prennent de l’importance.
Il faut vraiment faire attention au corbeau et le voir avec détachement je pense.

En tout cas, on peut s’en passer :)

ca c’est partout dans tt les entreprisen pour moi je travailles pas avec un simple corbeau, je travailles avec un tt troupeau de corbeau, pour l’éviter il juste ne jamais donner son avis sur l’entreprise et le garder pour lui meme

+1 Lazy Feet. J’adore raconter des conneries à ce genre de personnage pour voir jusqu’où ça va.
steakalive recently posted..Templatic Christmas Sale: Buy 1, get 2 free!My Profile

Il faut pas se leurrer, on a tous été un jour un peu comme ça, à l’affut des ragots pour ensuite les répéter à quelques personnes ;-). Tant que ça reste de petites broutilles ce n’est pas très grave, mais si c’est plus, c’est autre chose…

le corbeau mdrrrr heureusement que je travail juste avec une personne…

Il est vrai que ce n’est jamais très sympa surtout si le « corbeau » a la sale manie de tous déformer.

En même temps cela peut être une grande source de plaisirs que de lui faire répéter tout et n’importe quoi quitte à le faire se contredire devant ses chefs ou collègue. Il finit totalement décrédibiliser.
Fanny@vacances enfants recently posted..Colonies de vacances boutiqueMy Profile

c’est pas facile la vie en entreprise !
Imaginez ce que deviendrait ce genre de personnage dans une coopérative salariale ou les postes seraient attribués démocratiquement par le vote de chaque employé.
prochain poste à pourvoir : Briqueur de toilettes…
Enfin moi je travaille seul avec mes coffres-forts et à part les clients, ya pas grand monde pour me critiquer, sauf peut-être moi même de temps en temps….
:) bonne année à tous !

Meme en etant muet le corbeau te tombes toujours dessus et va te critiquer ouvertement à son chef pour lui montrer je suis le meilleur et les autres ne sont rien.. en exagerant des choses positives en negatives

Ce type de comportement est vraiment intolérable. Je l’ai vécu dans ma précédente entreprise (acteur reconnu du web) et je dois dire que c’est vraiment difficile de faire face à un corbeau…

C’est la raison pour laquelle j’ai créé JobProd (http://jobprod.com) qui permet aux personnes (aujourd’hui aux développeurs) de trouver un job épanouissant dans une entreprise (souvent startup) avec une bonne atmosphère.

C’est une personne a évité , c’est vrai qu’il peuvent avoir des passé plutôt dur mais tout le monde ne peut pas n’est pas née avec avec une cuillère en or dans la bouche
Edgar recently posted..BienvenueMy Profile

Eh ben, heureusement que je travail en solo en ce moment et je n’ai jamais rencontrer ce genre de personne. Mais une information qui est bon à savoir quand même.

Heureusement moi aussi je traivail en solo et j’ai une pensé a tous ceux qui travail avec ce genre de personne!

on vie dans un monde de fou ….

Le Corbeau, effectivement, il ne faut absolument rien lui dire de personnel (même des choses a votre avantage il les déformera un jour ou il n’aura rien a se mettre sous la dent)

Puis, avec un collègue il faut savoir rester cordial. le fuir ou se facher avec n’est pas la solution.

A mon humble avis, il vaut mieux l’ecouter attentivement lorsqu’il parle des prochaines decisions secretes qui vont bouleverser l’entreprise. il adorera.
Puis quand il parle des « dossiers » sur la vie sexuelle des collègues: prendre un air réprobateur. Quand il parle de la vie des autres : montrer clairement des signes d’ennui, un desinteret, voire couper court a la conversation.

Alors de lui meme, le corbeau, crevant de son besoin d’attention constant, vous parlera de conversation interessantes (en tant que collegue surtout, en tant que corbeau aussi).

Attention: ne frequenter le corbeau que si vous avez suffisament de competences sociales pour le gérer (ca reste une situation délicate) .
Donc, quand il essaye de vous coincer: souvenez vous que ce n’est pas un ami. Il va vous poser des questions pour vous mettre au pied du mur:

ex: s’il demande qui vous appréciez ou pas dans l’entreprise: je réponds que j’aime tout le monde, je suis trop sympa et ma bonté naturelle et infinie sur 7 cieux et au delà me perdra peut etre mais chuis comme ça (c’est a moitié vrai en plus 😉 donc facilement démontrable). ce n’est pas mon ami, il n’a pas a savoir par exemple que je me méfie des corbeaux :) ou que le tire au flanc me fait marrer quand on est au café, …

s’il me demande qui m’attire charnelement parmi les collègues: je lui dit qu’elles sont toutes tellement belles et pétries de qualités humaines (rester générique: aucun détail, et surtout pas un nom cité, des qualités général: ex: « gentil ») que personne de sensé ne saurait choisir. Et pendant qu’il est dubitatif je conclue ABRUPTEMENT comme quoi il ne faut pas meler travail et plaisir. (sauf si c’est le travail en lui meme qui vous plait 😉 et la … Jackpot)

Bref, montrer lui surtout que vous n’etes pas comme lui/elle et que vous ne parlez pas des gens derriere leur dos. Que les histoires glauques ne vous repaissent pas (mais dites le gentiment hein! enfin au début du moins) mais que vous êtes un élément actif de l’enterprise et que vous êtes toujours dispo pour parler boulot, vie de l’entreprise et un peu de conversations amicales. (pas trop, si il est dangereux il ne faut pas que vous soyez amis)

bonne chance à tous 😉
ps: c’est vrai que j’aime tout le monde :)

Comme tu le dis si bien, le corbeau est bien souvent sympa et on a du mal à lui résister. Et pourtant la meilleure solution est d’écouter en acquiescent, en laissant échapper un petit commentaire négligeable de temps en temps. Mais surtout, ne rien dévoiler sur soi ou juste une petite histoire sans importance. Car il faut qu’il se mette quelque chose sous la dent…Vous verrez bien à quelle vitesse votre information s’est propagée dans votre groupe de travail.

Sans faire de discrimination, il aurait été intéressant d’évoquer dans l’article le sexe du corbeau. En effet, homme et femme n’ont pas la même propension et capacité à colporter les ragots :)

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.