Article en vedette

6 étapes pour arriver détendu a votre entretien d’embauche !

Avez-vous remarqué que plus on est intéressé par un poste, plus on est stressé ? Et malheureusement, plus on est stressé, moins on est performant… Alors comment faire pour arriver détendu a votre entretien d’embauche ? Vous pouvez fumer un joint avec votre café matinal mais votre concentration...

Lire plus

Faut-il changer souvent d’employeur ?

Publié par Anaïs | Classé dans Confiance en soi, Recherche d'emploi | Publié le 26-01-2011

Étiquettes : ,

7

Fini le temps ou on restait 50 ans dans la même boîte, la nouvelle génération est beaucoup plus mobile

Le paternalisme est révolu et on n’hésite plus a chercher ailleurs si on n’est pas satisfait a son poste.

Cela est il risqué ?

Quels sont les avantages a changer souvent d’entreprise ?

 

  • L’expérience :

    Plus vous connaissez d’entreprises, plus vous avez une chance de développer des compétences variées donc meilleur est votre profil.
    Cela dit, cela plus intéressant si vous restez dans le même secteur d’activité.
    Ex : Account manager + Responsable administration des ventes + Community manager
    ça donne un Super employé Marketing – ventes
    Par contre dresseur de tigre + dealer en Colombie + surveillant de piscine vous dresse plutôt le profil d’une personnalité légèrement instable

  • L’argent :

    On change rarement de boite pour toucher moins….si a chaque fois que vous changez de boite, vous gagnez 100 euros, au 5ème changement ça commence a faire une vraie différence sur votre train de vie ! La meilleure façon d’être augmenté au travail étant bien souvent de …changer de travail !

  • Le réseau

    En restant en contact avec 3 personnes dans chaque entreprise dans laquelle vous travaillez, au bout de 10 changements, cela vous fait 20 personnes qui peuvent parler de votre bon travail, qui peuvent vous recommander sur un dossier, vous apporter leur expertise sur des sujets divers…
    Quand vous avez seulement 3 collègues, il est fort possible de vous retrouver avec une pro du patchwork, un comptable médiocre et un directeur hystérique, c’est moins utilisable pour la suite de votre carrière (a moins que vous ne prévoyez d’ouvrir une boutique de coussins en patchwork).

  • La confiance en vous :

    Quand on a connu qu’une seule situation, on ne sait pas trop si on va être capable d’affronter des situations dífférentes…changer d’entreprise, c’est changer de collègues, de facon de travailler, c’est s’ouvrir ! C’est choisir la nouveauté contre la sécurité.
    Quand on sait qu’on est capable de travailler ailleurs, on se sent beaucoup plus serein en cas de crise…et on se sent plus fort face a son employeur car on sait que d’autres emplois existent et que le monde ne vas pas s’écrouler si on perd celui la.

    MAIS

    Sachez a quoi vous vous exposez, car changer trop souvent comporte aussi des risques, entres autres bon nombre d’employeurs voient cela d’un mauvais oeil : on risque de penser que vous êtes instable, ou que ça n’a marché dans aucune entreprise, ou que vous avez du mal a vous adapter.

    Bref, vous êtes …louche ! L’employeur potentiel aura peur de vous recruter et que vous fassiez 6 mois. Car former quelqu’un pendant 6 mois-1 an pour que le jour où il est opérationnel, il s’en aille, c’est le cauchemar du recruteur, il faudra donc le rassurer a ce sujet. Ce n’est pas grave, mais il faut en être conscient.

    DONC

    Quand votre travail ne vous donne plus satisfaction, changez en !

    Vous n’avez pas juré fidélité a votre entreprise pour le pire et le meilleur, et bien souvent les raisons qui nous font rester dans un bolot qu’on aime plus sont de mauvaises raisons : la peur du changement, l’habitude, le confort…

    Alors qu’attendez vous ?

      Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI
  • Comment faire pour sociabiliser ?
  • Ce qui peut vous arriver de pire…
  • A lire absolument si vous êtes nouveau dans l’entreprise…
  • Commentaires (7)

    Ok avec cet article. Après il y a une question d’âge, bcp plus risqué de faire cela à 50ans…

    Je suis comptable dans un cabinet d’expertise et mon secteur est connu pour avoir un fort turn-over.(dû à beaucoup de pression,heures sup à gogo).Bref il est rare de rester plus de deux ou trois ans dans la même boîte.
    J’ai encore peu d’expérience mais c’est déja mon deuxiéme poste en moins de 3 ans.
    Je pense changer souvent pour toutes les raisons que tu as évoqué.Et en plus je suis dans un secteur ou il y a toujours beaucoup d’offres d’emploi donc çà rassure.

    Par contre le probléme comme tu l’as dit sont les réticences que peuvent avoir les employeurs au vu de notre CV,on passe pour instable et peu digne de confiance,on ne va pas s’investir dans l’entreprise etc …Bref bien réfléchir avant de se lancer et surtout bien préparer les entretiens pour savoir argumenter.

    Bonjour,

    je suis étudiante en journalisme et avec une partie de ma promo, on réalise un magazine sur le sujet « Avoir 20 ans en temps de crise » axé sur le thème du travail
    Nous sommes à la recherche de jeunes (max 29ans) qui changent régulièrement de jobs, car malgré la crise ils n’ont pas envie de s’enfermer dans un job pendant X années et veulent gouter à plusieurs expériences professionnelles.
    Si vous vous reconnaissez et reconnaissez qqn de votre entourage, vous pouvez me contacter à

    laetiti93@hotmail.fr

    En France, changer trop souvent de boulot est mal perçu. C’est un fait. C’est beaucoup moins vrai dans d’autres pays ou les recruteurs comprennent que finalement, celui qui choisi, c’est l’employé et non pas l’employeur. De mon point de vue, quand un boulot ne nous plait plus, quand on est mal payé, quand les conditions de travail ne sont pas agréables, il faut partir. C’est ce que je fais (déjà 5 CDI en 10 ans de travail)

    Je suis sorti de l’école en juin 2008, j’ai trouvé mon premier CDI dans la foulée, CDI dont j’ai démissionné un an et demi plus tard parce que les conditions de travail ne me satisfaisaient plus. J’ai obtenu le job que j’ai actuellement grâce à mon réseau (un stage pendant mes études qui s’était très bien passé, comme quoi ça sert de garder contact et de laisser une bonne impression), et je garde l’oeil ouvert à ce qui se passe autour, que ce soit dans d’autres secteurs ou d’autres lieux.

    Contrairement à ce qu’on croit, les salariés ont un véritable pouvoir, (je ne parle pas là des syndicats, ou autre). Même s’il peut vous remplacer sans trop de difficulté, l’employeur sait que le remplaçant mettra du temps à obtenir votre même niveau de performance. Donc n’hésitez pas, si vous estimez que vos conditions de travail ne sont pas suffisantes (horaires, salaire, avantages divers, …) à aller négocier avec votre direction ! Vous n’avez rien à y perdre. Et en cas de refus définitif, cherchez ailleurs, tout simplement :)

    C’est ce que j’ai fait récemment. Sorti en septembre 2008 des études, j’ai travaillé pendant 2 ans dans une entreprise.
    L’ambiance tendant à se dégrader dû à des décisions de la direction national (pas d’augmentation, plus d’embauches …), j’ai sauter le pas en changeant de boîte, et, en ayant, au passage, bien augmenté mon salaire.

    Actuellement, je compte reste 2-3 ans dans cette boite avant de faire un tour du monde d’une année. C’est bien la mobilité :)

    J’ai également fait la même chose de mon côté et je n’ai jamais eu peur de changer de taf voir même de jouer avec ça.

    Sortie des études, une boîte m’a donné ma chance (pas de stage, pas d’expérience juste autodidacte et motivée), j’y suis restée deux ans puis alors que je n’étais ni trop mal payé, ni mauvaise ambiance, je suis partie, je voulais voir ailleurs, le travail proposé ne me motivait plus.
    Depuis j’ai enchaîné 2 mois de préembauche où j’ai décliné le CDI et deux semaines de préembauche où j’ai également refusé de continuer la mission d’Intérim.

    Je crois que j’ai trop pris goût à être indé’ à moi la vraie liberté 😛

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.