Article en vedette

Comment résister a l’urgence?

Pris dans le tourbillons des taches quotidiennes, on en arrive souvent a ne plus arriver a identifier les priorités. Pourtant la journée de Barack Obama fait 24 heures, comme la votre… Alors comment s’organisent ceux qui arrivent a tout gérer sans souci apparent ? Quels sont leurs trucs ? 1...

Lire plus

Emploi des seniors : 5 techniques pour augmenter ses chances d’être recruté

Publié par Anaïs | Classé dans Entretien d'embauche, Recherche d'emploi | Publié le 10-11-2013

Étiquettes :

13

André Dubois a créé le site internet « Les Seniors au Travail », spécialisé dans le conseil en recherche d’emploi pour les quinquagénaires. Il nous livre aujourd’hui des pistes pour vous aider dans votre recherche d’emploi.

seniorsLe marché du travail français est paradoxal. Les entreprises affirment avoir du mal à recruter des profils compétents et spécifiques. Et pourtant la main-d’œuvre la plus expérimentée a énormément de mal à trouver un emploi. Les quinquagénaires avaient déjà du mal à décrocher un job avant la crise, mais depuis l’explosion de la crise économique, ceci devient vraiment ardu. On ne compte plus ces exemples de cadres qui passé la cinquantaine ne décrochent pas un entretien, malgré un CV impressionnant et des centaines de candidatures envoyées.

Afin de maximiser ses chances de retrouver un job après 50 ans, voici 5 conseils à suivre :

Ne donnez jamais l’impression que vous accepteriez n’importe quoi :
Si vous écrivez dans votre lettre de motivation « sans emploi depuis 2 ans, je recherche n’importe quel travail que vous pourriez me proposer… », ce sera raté.  Désolé, mais c’est ainsi : les candidatures « pleurnichardes »  ne sont pas retenues. Tout simplement parce que cela ne donne pas envie au recruteur de vous rencontrer. Dites  plutôt  que vous postulez en expliquant pourquoi c’est précisément ce poste qui vous intéresse.

Ne faites pas de votre âge un problème :
Une approche comme « je me permets de postuler malgré mes 56 ans » pose d’emblée l’âge comme étant un problème. Dites plutôt « Fort de mes 20 ans d’expérience en finance… ». En faisant cela vous  retournez la situation à votre avantage.

Ne cachez pas votre âge. Assumez et volez les munitions du recruteur :
Vous avez 54 ans ? Mettez-le sur le CV. De toute façon, le recruteur déduira votre âge de vos dates de diplômes et de vos expériences. Vous avez des cheveux blancs ? Evitez les teintures maladroites (surtout les messieurs…), par contre passez chez le coiffeur avant l’entretien. Vous portez des lunettes ? Assumez-le en investissant dans une jolie paire de lunettes design. On croit que les seniors sont nuls en informatique ? Le jour de l’entretien, attendez le recruteur en lisant non pas une revue mais un article sur une tablette.

Ne radotez pas :
Bon, je suis cruel. Mais c’est un défaut de nombreux candidats seniors. Par exemple, critiquer les anciens employeurs qui vous ont licencié. Ou expliquer en long en large et en travers à quel point vous êtes pointu dans votre domaine. Au contraire, mettez en avant des réussites collectives et votre participation au groupe. L’entreprise avance en équipe, et votre capacité à vous intégrer est un atout. En effet, à plus de 50 ans, vous êtes stables professionnellement, posés, et avez la capacité à prendre du recul. Et avec votre expérience, vous êtes opérationnel tout de suite.

Projetez le recruteur dans le futur :
C’est une technique marketing redoutable. Quand vous voulez vendre un produit, au lieu de lister les caractéristiques, projetez le client vers le futur. Par exemple, si vous voulez vendre un matelas, ne dites pas «  ce matelas mousse de 30 centimètres d’épaisseur est le plus confortable de sa catégorie » mais dites « avec ce matelas, vous allez découvrir ce que sommeil réparateur veut dire ».
Pourquoi ? Parce qu’avec une liste d’arguments, vous encouragez l’interlocuteur à émettre des contre-arguments, des résistances à l’achat. En projetant l’interlocuteur dans le futur en lieu vendant un résultat, vous empêchez le contre argumentaire.
Pensez-y en entretien. Ne dites que vous êtes fort et compétent. Par contre dites ce que vous allez apporter à l’entreprise. Votre âge passera au second plan. Le recruteur n’aura qu’une envie, vous faire signer un contrat…

André Dubois est l’auteur du site internet «  Les Seniors au Travail», spécialisé dans les questions d’emploi des plus de 50 ans.

Commentaires (13)

Aux états unis c’est le contraire qui se passe, les quinca sont très recherchés de part leur expérience justement ! Je pense que la difficulté du marché de l’emploi pour cette génération est véritablement un problème franco français…
Keework recently posted..Offres d’emploi à LEALLOIS PERRET : Chargé(e) de Clientèle H/F – KeeworkMy Profile

Quand vous voulez vendre un produit, au lieu de lister les caractéristiques, projetez le client vers le futur.

Excellents conseils. De manière générale, il faut faire de l’âge un avantage dans la candidature plutôt que de ne pas l’assumer.

J’espère franchement que d’ici 50 ans je n’aurai pas a chercher du taf et j’aurai un revenue ou des économies qui me feront vivre pour le restant de mes jours 😉
je croise les doigts

C’est bizarre , j’entend toujours qu’il vous faut de l’expérience pour trouver du taf , même que des fois il demande plus de 6 ou 7 ans d’expérience, Pourquoi cette crise alors
Je ne comprend rien à cette société Hollande nous a mis dans la merde

Effectivement, il faut faire de son âge un avantage et non inconvénient. S

Effectivement, il faut faire de son âge un avantage et non un inconvénient. Parler surtout de l’expérience acquise.
J’espère moi aussi ne pas devoir chercher du travail après 50 ans mais je pense que malheureusement tout le monde l’espère. C’est tellement compliqué.
Merci pour ce partage.

Ou expliquer en long en large et en travers à quel point vous êtes pointu dans votre domaine. Au contraire, mettez en avant des réussites collectives et votre participation au groupe.

Tout ces conseils sont judicieux, sauf que, pour les appliquer il faut déjà décrocher un  » entretien » via un CV, lequel est le plus souvent classer verticalement !!
Quand on a de l’expérience, on sait aussi en parler de manière positive, sans  » pleurnicher », et oui on est disponible, adaptable etc, mais pour les recruteurs aujourd’hui ce qui les dérangent c’est parait ‘il l’incapacité d’un sénior à être sous la hiérarchie d’un plus jeune ?
De toute façon il n’y a qu’en France que l’on décrète une date d’obsolescence programmée selon un critère d’âge!!!!

Des conseils importants à mettre en pratique. En tout cas, c’est clair je pense que l’emploi des seniors est une source de croissance importante à la fois en termes de capacité de travail, d’expérience et de matière grise !

cet article est génial et qui s’intéresse a des points qui peut être acceptables

Un très bon article qui aidera très certainement tous les séniors à retrouver un emploi rapidement. Ils possèdent bien souvent une grosse plus-value dans l’entreprise et permettent de former les plus jeunes.

Excellent article qui servira à beaucoup, l’emploi est une véritable prise de tête pour beaucoup et il l’est encore plus quand il s’agit des séniors… Dommage qu’on ne profite pas plus de ces personnes parfois bourrées d’expérience…

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.