Article en vedette

Faut il crier pour se faire entendre ?

Si vous voulez vous faire une place dans les hautes sphères de votre entreprise, n’attendez pas qu’on vous remarque, faites vous entendre ! Les collaborateurs les plus bruyants ont plus de chance de se faire entendre que ceux qui restent silencieux, cela semble une évidence. Trop d’employés...

Lire plus

Comment vous voyez vous dans 5 ans ?

Publié par Anaïs | Classé dans Entretien d'embauche, Recherche d'emploi | Publié le 30-06-2013

Étiquettes : , ,

25

boule-de-cristal

Que répondre à cette question qui fait partie des « classiques » de l’entretien d’embauche ?

La réponse est finalement assez simple, il faut répondre ce que le recruteur a envie d’entendre.

Et qu’a-t-il envie d’entendre ? Et, bien si vous faites correctement votre travail de préparation avant l’entretien, vous devriez être en mesure de le savoir…

Sans tomber dans les clichés certaines entreprises sont connues pour valoriser certaines choses plus que d’autres…

  • Dans le conseil, on pratique par exemple une politique appelée « up or out » (promotion ou éviction), Cela consiste à ne garder que les profils les plus aptes à avoir une promotion rapidement. Les autres, plus lents dans l’apprentissage, ou moins dans le relationnel…sont virés sans ménagement.
    Dans ce genre de boite, vous pouvez sans crainte jouer les « requins ».
    A votre futur chef qui vous demande ou vous voyez-vous dans 5 ans, il faut répondre : « manager de département », « responsable d’une équipe », mettez l’accent sur votre ambition, sur le fait que vous êtes prêt à tout pour votre carrière (si vous voulez jouer la carte de l’humour, dites-lui : « à votre place ! »)
  • Par contre si vous postulez pour un poste sans réelle possibilité d’évolution (dans la fonction publique par exemple), mettez l’accent sur le fait de donner un sens à votre travail, sur le fait que servir les autres vous stimule…et répondez : dans 5 ans je me vois parfaitement à ce poste, que je maitriserais déjà bien, ce qui me permettra sans doute de développer des projets transversaux ou peut être d’encadrer quelqu’un de plus jeune.

Comme toutes les questions qu’on vous pose en entretien, en réalité le recruteur se fiche bien de votre réponse, ce qu’il veut c’est savoir si il n’y a pas d’incompatibilité entre vous et une carrière dans son entreprise, il veut savoir si il peut miser sur vous sur le long terme ou si vous lui filerez entre les pattes au bout de 2 ans.

Par incompatibilité j’entends :
Vous postulez pour un post dans un cabinet d’avocats fiscalistes à Paris (= gros volume horaire / flexibilité horaire nécessaire / activité basée 100% à Paris)
Et lors de l’entretien vous dites :
Dans 5 ans, je me vois, en province, avec des horaires réduits pour m’occuper de mes 4 enfants.

L’idéal, c’est de pouvoir parler avec quelqu’un qui a déjà travaillé dans la boite et lui demander le parcours standard.
Si vous ne connaissez personne, regardez les carrières effectuées sur Viadeo ou Linkedin…
Si vous voyez que chez Nestlé, la norme est d’entrer comme commercial, pour être assistant marketing à moyen terme, et chef de produit par la suite….vous avez une réponse toute faite !

Attention ! Vous n’êtes pas chez un pote, ni chez votre psychothérapeute, restez sur un plan professionnel.
Évitez-le : « je me vois au coin du feu, avec mon mari, mes enfants et mon chien, dans une fermette en Normandie….ON S’ EN FOUT ! »

fotos-bebes-2Pour mes lectrices féminines, il est probable qu’on vous demande si vous voulez des enfants (oui, c’est illégal, mais on vous le demandera quand même, j’avais déjà abordé la question dans cet article : Comment répondre aux questions illégales).
Je vous conseille de répondre :
-Si vous avez 20-25 ans, que vous n’en voulez pas, vous préférez vous épanouir professionnellement d’abord et avoir un enfant vers 30-35 ans
-Si vous avez 30-35 ans, dites que vous n’en voulez pas.

La réalité, est que les entreprises hésitent à embaucher des femmes en âge de procréer à cause du « danger » de congé maternité.
Alors un petit mensonge (j’en veux mais dans 10 ans ou je n’en veux pas) c’est la seule parade que vous ayez dans cette société machiste ( et, oui moi aussi j’ai brulé mon soutif en 68 !)

De toute façon, ils se rendront compte bien assez tôt que vous avez changé d’avis si c’est le cas. Mais d’ici-là, vous aurez un CDI, on reconnaitra vos compétences, vous ferez partie de l’entreprise, et finalement ils se rendront compte, qu’un congé maternité est loin d’être si terrible !

Commentaires (25)

Dans la fonction publique, contrairement à ce que l’on peut croire, il y a des possibilitée d’evolution plus importante que dans des entreprises classiques. En effet, la fonction publique ne comporte pas de gérant qui investisse leur propre argent, contrairement à beaucoup d’entreprises, crées de toute pièce par leur fondateur. On observe beaucoup de requins à la poste, ma mère y travaille et s’en rend compte tous les jours. La poste se fiche bien + de vivre sur des dettes qu’une entreprise moins connus. Si l’on veut evoluer, l’on doit deja choisir une bonne entreprise. Ensuite, en general, je ne parle pas perso de comment je me vois dans 5 ans. je dis, je veux faire de la valeur ajoutée, permettre à l’entreprise d’avoir des résultats. Si le recruteur connait la gestion la gestion, il comprend, sinon tanpis…

Merci du conseil… Désormais, je sais quoi répondre à mon prochain entretien d’embauche 😉
Bonne continuation!

Merci pour les conseils… J’ai justement un entretien d’embauche très prochainement! croisons les doigts… 😉
porte séparation accordéon recently posted..Un Rideau de Verre en Porte de Garage !My Profile

Bonjour,
C’est vrai qu’il faut adapter sa réponse à cette question un peu piège selon la société et le poste visé. Et pour ce qui est de la réponse à la question d’une future grossesse pour les femmes, le mieux c’est effectivement de mentir, en même temps un mensonge en réponse à une question illégale, rien de choquant 😉

« les entreprises hésitent à embaucher des femmes en âge de procréer à cause du « danger » de congé maternité. »
Ceux-ci ne peuvent pas refuser une femme… c’est du sexisme!
voyance audiotel recently posted..Voyance par Email Voyance MediumysteriaMy Profile

Question classique effectivement. Dommage finalement qu’on ne puisse pas être soi. Quand on veut décrocher un job, on est donc obligé de mentir pour aller dans le sens du recruteur ??

Bluffer oui, c’est parfois nécessaire lors d’un entretien d’embauche. Très souvent, ces questions « d’avenir » sont des questions pièges qui même appelant des réponses multiples peuvent rapidement mettre en cause votre candidature.

Concernant les questions relatives aux enfants, il est sûr que c’est plus que sexiste mais c’est réellement ce qu’il se passe aujourd’hui

Moi je joue toujours la carte du l’humour j’aime pas les ambiances pesantes, de toute façon en tant que femme, il faut jamais dire qu’on veut un bébé le patron ne pense qu’a sa petite rentabilité vu qu’il te voit comme une charge de personnel. Sinon bluffer peut donner des résultats mais aussi te faire tomber dans le piège ou tu en fais trop!
julie recently posted..Nous gérons vos adwords etc.My Profile

Merci pour ces conseils de connaisseur j’avoue , on se plante souvent dans des questions pièges dans les entretiens , car on répond vite et spontanement et la réalité est toute a fait le contraire car il faut se preparer son orale avant toute entretien
amelie@bitcoinfr.com recently posted..Le retrait de Bitcoins en dollars suspendus pour deux semaines sur MtGoxMy Profile

Il faut savoir convaincre sans forcement mentir.

dommage, nous sommes obligés de porter de différents masques surtout pour pouvoir décrocher un job. Je ne suis pas contre votre billets je la trouve riche d’information utile surtout que pour réussir a décrocher un job avec cette crise demande beaucoup d’effort de concentration. Ce que je ne comprend pas pour avoir un job il faut oublier tout ce que tu es et de porter un masque qui plaira au recruteur qui vous demandera d’être honnête et loyal envers votre travail. Je ne comprend comment peut on être un schizophrène qui a du moral.

Vous faites bien de rappeler qu’il est essentiel de se renseigner sur l’entreprise dans laquelle on postule avant tout entretien ! Cela permet de savoir à quel type d’entreprise on a affaire et de pouvoir répondre plus facilement à ce type de questions !

Une réponse que je pense tous le monde ne connais pas.
J’ai toujours remarquer qu’on n’a jamais ce qu’on prévois, alors prévoir dans 5ans lol.

Se méfier des TPE/PME qui apparemment n’offrent pas de possibilité d’évolution. Aidant des TPE secteur de l’habitat à recruter des concepteurs (ou décorateurs/agenceurs) vendeurs d’équipements sur mesure pour l’habitat (cuisines, vérandas, cheminées…), je rebondis sur vos propositions de réponses : « Dans 5 ans je me vois bien en tant expert reconnu dans mon domaine (spécialiste de l’agencement sur mesure de cuisines…), avec la possibilité de tutorer un jeune en alternance en tant qu’assistant de la direction. Une façon de contribuer activement au développement du C.A.de l’entreprise ». Le fait de souhaiter devenir d’abord expert de la vente aux particuliers, puis tuteur d’un jeune à recruter, intégrer et accompagner dans le cadre d’un contrat de professionnalisation peut sensibiliser un patron de petite structure qui souhaite se développer. Ce patron de TPE pourra promouvoir en confiance le moment venu le commercial qui aura su s’investir, prenant une part active au développement de l’affaire, et en montrant une attitude de gestionnaire et de développeur d’affaires organisé, efficace, fiable. Devenir expert de la vente de produits techniques de l’habitat aux particuliers puis manager d’équipe ne s’apprend pas en 2 semaines, 2 mois, ni 2 ans. L’expérience montre que les commercaiux de valeur qui gèrent leur carrière, se forment en permanence (en tant qu’expert d’un métier, ils en savent toujours beaucoup plus que les clients qui s’informent sur Internet), et décrochent un poste à responsabilité, parce qu’ils sont devenus, en plus de leur expertise métier, experts en Relations Humaines (savoir-être et savoir-vivre, attitude positive et optimiste avec des clients et des collègues de travail qu’ils respectent). Comme ces experts connaissent leur valeur, ciblant des entreprises leur permettant d’avancer dans la sérénité et d’atteindre des objectifs de résultats et de progrès à 3-5 ans qu’ils se sont fixés. L’entretien de recrutement est un prétexte pour eux également de repérer leur futur « bon » patron manager…

il faut ce fixer des objectifs c’est comme ça que nous avançons ! je viens de monter mon entreprise il y à moins d’un an, et je peux vous dire que c’est pas de la tarte mais ce n’est pas maintenant qu’il faut lâcher ! combien de recruteurs pose cette question fatale je ne compte même plus mais cela est une vraie technique de recrutement pour avoir les meilleures personnes au bon poste…
papeterie nice recently posted..electricien niceMy Profile

C’est toujours amusant ces questions à chaque entretien où il faut réciter la réponse attendue… Que de naturel pour tester un candidat !!! ça fait penser à la fameuse : « quel est votre plus gros défaut ? » ça mériterait une réponse « la paresse, la malhonnêteté et le seul intérêt pour l’argent »

Merci du conseil… Toute la difficulté est de répondre ce que l’employeur souhaite entendre en semblant être naturel… Actor studio quoi!

très bon article, cependant je pense que je déconseillerai fortement de répondre à cette question par « à votre place », même par humour. Ou alors il faut réellement faire comprendre à la personne en face de vous que c’est de l’humour.

Très bon article, pour répondre à cette question je pense qu’il faut être sincère tout en essayant d’aller dans le sens l’employeur car il ne faut pas perdre de vu l’objectif que l’on a fixé.
Je pense qu’aujourd’hui peu de personnes ont la réponse à cette question.

typiquement le genre de question débile ou il faut épater la galerie par un sens de la répartie inné… Faut vraiment faire des études pour être des DRH ?

Ben j’ai déjà du mal à changer de table basse pour mon salon, alors déménager ou me marier…

Bonjour,

Je vous conseille vivement de compléter la réflexion de ce thème « comment vous voyez-vous dans 5 ans ? » par un autre article très complémentaire (cliquer sur le lien en bas de l’article ci-dessus) « faut-il planifier à long terme sa carrière professionnelle ? »

Sans parler de « planifier sa carrière », il s’agit surtout de « diriger sa vie professionnelle » le mieux possible pour ne pas la subir et ainsi mieux « maîtriser sa vie familiale et/ou personnelle ». Commencez par cela d’ailleurs pour remonter jusqu’à « planifier sa carrière » en passant par « diriger sa vie professionnelle »

Par exemple :

1. « je souhaite vivre en couple et avoir un enfant, puis envisager d’acquérir un appartement ». Vous en discutez à deux et vous vous mettez d’accord sur ce projet à 2-3 ans (bébé), 3-4 ans (appartement) et etre installé d’ici 5 ans. Et avant cette date vous fixer de nouveaux objectifs de vie motivants, réfléchis à nouveau à 3-5 ans (épargner un peu, 2ème enfant, déménager éventuellement, voyager, etc).

2. Pour cela, je dois mieux diriger ma vie professionnelle, la sécuriser au mieux. « Je souhaite me stabiliser pour devenir un expert dans tel domaine et dans tel secteur d’activité d’ici 2 ans. Pour cela je souhaite négocier un plan de formation complet avec la direction et lui expliquer pourquoi tout en analysant si cela peut entrer dans le cadre du projet d’entreprise à 3-5 ans. Il saura alors que je suis ouvert à toute opportunité d’évolution professionnelle » (décision du couple pour stabiliser tous les deux leur emploi au maximum, sachant que l’un des deux doit y parvenir absolument pour stabiliser son couple. On se gère comme une TPE)

3. « Je vais année après année vérifier la maîtrise de ma vie professionnelle par un entretien d’évaluation annuel avec ma direction, pour lui rappeler mon objectif et analyser s’il y a une opportunité d’évolution, un poste à créer correspondant à un nouveau besoin. Au bout de 3 ans, si rien ne change, qu’il n’y a pas d’évolution pour l’un de nos deux dans le couple, envisager une recherche d’un poste à l’extérieur ». Ainsi je dirige au mieux ma vie professionnelle et peut-être planifier une carrière pour devenir responsable de… ou développer encore plus mon expertise.

La finalité est bien de vérifier avec ma compagne ou mon compagnon que nous avançons avec sérénité dans notre vie de couple pour qu’il soit fort.

Celui où celle qui n’a pas, qui ne construit pas et ne maitrise pas son projet de couple (le plus important), prend un eisuqe de déstabiliser l’ensemble de l’édifice, par manque par exemple d’argent (suffisant), le nerf de la guerre.

Philip

Précieux les conseils mais je pense que pour mieux anticiper les questions, il vaut mieux toujours se renseigner au maximum sur l’entreprise et sur l’ambiance qui y règne. Cela peut aider considérablement car ce n’est pas dans toutes les entreprises qu’il faudrait afficher de manière évidente son ambition.

Merci!!!
Au moins là, on aura pas trop grand mal lors de nos entretiens. :)
Alice@prime de noël recently posted..Continental réitère l’accord qui supprime la prime de Noël de ses salariésMy Profile

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.