Article en vedette

Faut-il changer souvent d’employeur ?

Fini le temps ou on restait 50 ans dans la même boîte, la nouvelle génération est beaucoup plus mobile… Le paternalisme est révolu et on n’hésite plus a chercher ailleurs si on n’est pas satisfait a son poste. Cela est il risqué ? Quels sont les avantages a changer souvent d’entreprise...

Lire plus

BAC + 5, serveuse chez mac Do…

Publié par Anaïs | Classé dans Recherche d'emploi | Publié le 18-12-2011

Étiquettes : , , , ,

13

BAC + 5, serveuse chez mac Do…


Vous avez sans doute déjà vu un titre similaire dans les journaux.

Malheureusement, ce genre de titre pousse les gens a dire « Ah ma pauvre dame, les études ne servent plus a rien », « faire des études ? Non merci, si c’est pour me retrouver au chômage… »

En réalité, toutes les études le prouvent, plus la qualification est élevée, moins le chômage est important.

Alors oui, n’en déplaisent a certains, les études SONT la meilleure protection contre le chômage !

Ce qui est vrai cependant, c’est que les études ne sont plus une garantie pour trouver un job comme elles l’étaient il y a 20 ans.

Mais, il faut différencier études et études.

Si certaines écoles (notamment de commerce, d’ingénieurs) garantissent quasiment un emploi dans les 3 mois a leurs diplômésd’autres cursus (gestion culturelle, psychologie…) sont nettement moins « vendables » sur le marché de l’emploi.,

D’où l’importance, quand on fait des études, quand on est jeune ou en formation continue, de savoir ce qu’on vise !

Si l’histoire médiévale vous passionne tant mieux, mais soyez conscient qu’il y a peut être 3 postes nécessitant un master d’histoire médiévale en France.

Donc :

  • Soit vous le faites pour vous, pour vous enrichir intellectuellement
  • Soit vous décidez que vous allez être le meilleur, et que coûte que coûte, vous obtiendrez un des 3 postes disponibles
  • Mais étudier en dilettante jusqu’au BAC + 5 pour se plaindre par la suite qu’on ne trouve rien, cela montre juste que vous n’avez aucune conscience des besoins du monde professionnel.

    ET oui vous trouverez toujours un journal local pour vous interviewer, afin de démontrer que vraiment, le monde va mal…mais ça ne vous donnera pas d’emploi.

      Si votre formation est invendable, il n’y a pas beaucoup d’alternatives :

    • Devenez le meilleur ! et augmenter ainsi vos chances d’obtenir un des postes disponibles
    • Réorientez vous et faite des études plus « concrètes »
    • Montez votre boite dans le domaine qui vous passionne, vous en vivrez peu être mal, mais au moins vous aurez un emploi et le sourire au réveil !

    Offres d'emploi – France

    Optioncarriere, le guide de recherche d'emplois

    Commentaires (13)

    Ce qui embauche, c’est un savant mélange d’expérience et d’étude pas tout l’un ou tout l’autre.

    On n’embauche pas quelqu’un qui n’a pas d’expérience, c’est trop risqué. Alors oui, les bac+5 galèrent aussi car pendant qu’ils étudient, d’autres commencent tout en bas de l’échelle mais commencent néanmoins.

    Bizarrement les mécaniciens, les ouvriers en bâtiment, les plombiers et les ascensoristes (désolé de l’ortho) ne connaissent pas la crise et pourtant, ce ne sont pas des emplois BAC+5.

    De plus, il n’y a plus de filiale garantissant des emplois, c’est faux.
    Je sors de commerce et cela fait des années que c’est bouché, j’ai dû m’orienter sur autre chose. J’ai trouvé dans la culture, comme quoi…

    Ma copine est ingénieur en biochimie, après 9 mois de chômage, elle vient de trouver un emploi à 600km de chez nous et c’est pas exactement rémunéré comme elle le voudrait. Normal, l’apprentie à côté d’elle demande le smic pour faire le même boulot. Si la tendance était à recruter des gens pour le long terme, je ne dis pas, il y aurait quand même matière à réfléchir, mais ce n’est pas le cas.
    On veut des gens qui s’engagent 3-4 ans puis ils partiront après de toutes façons, alors pourquoi se casser le crâne à recruter quelqu’un qui coûte déjà cher ?

    Des situations personnelles certes, mais tristement banales de nos jours, et qui ne peuvent se régler en « fais des études dans ce qui embauche » car entre le moment où le secteur embauche et le moment où la formation est finie, la demande se sera portée sur autre chose et ce qui était porteur devient saturé.
    Jean-Yves recently posted..La théorie du Cappuccino : Créer du revenuMy Profile

    Le plus important avant les études, que l’on soit sur un « secteur porteur », ou un « secteur bouché », c’est avant tout la création de valeurs qu’apporte le diplôme, ainsi que la loi de l’offre et de la demande . Le fait d’avoir un master d’histoire n’est pas forcément un handicap si on a une réelle valeur à apporter . De plus,l’évolution trop rapide des besoins fait que des gens ont souvent besoin de se reconvertir dans un domaine qui n’était pas prévu . A titre d’exemple, je ne connais dans mon entourage qu’une seule personne qui a un poste correspondant exactement à ses études, les autres ont du changer de voie, car c’est le marché qui décide et non pas les diplômes .

    Il est entièrement vrai que c’est le marché qui décide.
    Malheureusement, en France, l’université n’est pas très liée au monde des entreprises, cela explique le décalage qu’il peut y avoir entre le contenu des études et le besoin sur le marché de l’emploi.

    Le diplôme ne fait pas tout. Pour ma part je sort d’une école de commerce (bac+5) -> premier job trouvé avant d’être diplômé. A côté de ça, j’ai pas mal de personnes de ma promo qui n’ont toujours rien trouvé. Pour la plupart, rien d’étonnant : pas de curiosité intellectuelle pendant leurs études + pas de motivation à se construire un CV avant d’entrer sur le marché du travail (stages en dehors de ce qui est exigé par l’école, projets associatifs ou d’entreprise qui tiennent la route…). Avoir un diplôme sur un secteur porteur ne suffit pas forcément…
    MyLongDayAtWork recently posted..World’s best boss…My Profile

    Je suis d’accord, les études ne suffisent pas….mais elle aident quand même pas mal !

    j’ai fai toute lé démarche et toujour rien

    quel ramassis de bêtises cet article ! « Soit vous décidez que vous allez être le meilleur, et que coûte que coûte, vous obtiendrez un des 3 postes disponibles » Personne ne peut être le meilleur, il y aura toujours quelqu’un de meilleur que vous, ainsi est la vie, prétendre le contraire est vraiment puéril,et je dirais même plus complétement suicidaire. Je connais beaucoup de gens très doués, très brillants, qui ont par exemple raté un concours, car il se trouve qu’il y aura toujours quelqu’un de meilleur que vous. (il faut être réaliste) .
    Alors les  » iaka » faukon » merci bien si c’est cela que vous avez à nous proposer, inutile de tenir un blog pour cela, réécrivez le dictionnaire des idées reçues de Flaubert, on rigolera (au moins) un bon coup.

    Désolée, mais je dois vous contredire, dans un concours, on peut être le meilleur ! Car il y a toujours un « meilleur », un deuxième, un troisième…c’est un fait, pas une opinion.
    Anaïs recently posted..Les sites d’offres d’emploi…pour chercher un emploi….mais pas que !My Profile

    Ce que veut dire Nathalie, c’est que Statistiquement, vouloir être le meilleur par rapport à des centaines de personnes là où il n’y a que 3 postes, c’est très téméraire voire dangereux.
    A moins d’avoir une foi inébranlable en ses capacités… et un bon réseau.

    Ouah, je suis obligée de répondre à cet article qui me révolte un peu car je suis concernée. Ok, il y a des filières qui amènent + facilement à trouver du travail, c’est vrai. Pour ma part, je fais partie de ces personnes qui ont un Bac+5 dans une filière bouchée (et donc pas de boulot dps 10 mois).

    Mais :
    1) pourquoi est ce qu’on n’aurait pas le droit de vivre d’un métier qui est une passion ? Je pense qu’il vaut mieux vivre modestement en faisant le métier qu’on aime qu’avoir un boulot bien payé et tout, mais déprimer tous les jours parce qu’on aime pas notre métier
    2) je connais des ingénieurs, des personnes sortant d’écoles de commerce, qui ne trouvent pas de travail non plus.
    3) dans de nombreuses filières, tout marche par piston, ce qui est particulièrement décourageant quand on ne connait pas les bonnes personnes. Il ne suffit pas d’être le meilleur.
    4) Pour ma part (je suis psychologue) j’ai trouvé plusieurs endroits (de la fonction publique) où ils veulent embaucher des psys, je les intéresse, mais on ne leur file pas les budgets.

    Il faut arrêter de penser que si les gens sont au chômage, c’est parce qu’ils l’ont bien voulu. Ces imbéciles, ils le savaient bien que leur filière était bouchée !

    (Je m’énerve aussi parce que j’aurais aimé faire une grande école, qui m’aurait peut être garanti un emploi + rapidement qu’en étant psy…mais mes parents ne pouvaient pas me la payer. Même pour la fac, c’était pas facile, j’ai dû travailler en même temps que mes cours.)

    « je fais partie de ces personnes qui ont un Bac+5 dans une filière bouchée (et donc pas de boulot dps 10 mois) »….donc tu ne nie pas qu’il est difficile de trouver un emploi après certaines filières…

    1) Bien sur qu’on a le droit de vouloir vivre de sa passion, qui a dit le contraire ? Je dis seulement que ca sera plus difficile de trouver un job…
    2) « je connais des ingénieurs, des personnes sortant d’écoles de commerce, qui ne trouvent pas de travail non plus », bien sur moi aussi j’en connais, mais il y a moins d’ingénieurs au chomage que de titulaire d’un master en psychologie au chomage
    3) « dans de nombreuses filières, tout marche par piston », c’est sur que le piston joue, mais pour ceux qui n’ont pas de relations, que porpose tu : se lamenter sur sa situation ou essayer d’être le meilleur et d’obtenir au mérite ce que d’autres ont grace a leurs relations ?

    Je ne pense pas que si les gens sont au chomage, ils l’ont bien cherché….je veux juste qu’il réfléchissent bien aux risques auxquels ils s’exposent avant de s’engager dans des filières bouchées…

    Malheureusement, en France, on se focalise beaucoup trop sur le diplôme et non sur la personnalité du candidat comme dans les pays anglo-saxons ou au etats-unis. C’est malheureux …

    géographie=branche morte à couper au plus vite, il faut arrêter d’entretenir les prés carrés de certains profs…

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.