Article en vedette

15 trucs pour s’auto motiver

Il y a des moments dans la vie ou on a particulièrement du mal a se motiver pour aller travailler : le retour des vacances d’été, l’arrivée de l’hiver, la routine…. Je vous transmet ici une liste de 15 conseils afin de vous aider a trouver la motivation. Appliquer tous les points est impossible,...

Lire plus

Votre travail est il vraiment si important ?

Publié par Anaïs | Classé dans Non classé | Publié le 28-08-2011

12

Prenez du recul !


Dans la vie quotidienne, au travail, je suis effarée par les gens qui n’arrivent pas a prendre du recul.

    Ces personnes qui saoulent leurs collègues, amis, famille, avec des problèmes lié a leur poste, problèmes qui bien souvent n’ont aucun intérêt pour les autres ( « tu comprends si la fermeture des opérations courante n’est pas faite avant 17 heures, Gerard va me dire que j’aurais du en parler avec l’informatique mais comme ce con d’Henri….blablabla… « )

    Ceux qui n’arrivent pas a s’arrêter de parler travail a midi, en soirée ou en vacances .

    ….Ceux qui se mettent dans des états pas possibles, qui ne dorment plus, qui crient, qui pleurent quand les choses ne vont pas comme prévu.

    Ceux qui sont stressés en permanence.

La réalité c’est que nous nous laissons perturber par des détails !


Quelques exemples :

  • « Oh mon dieu, le réseau est planté, je vais prendre du retard sur mon travail et la livraison arrivera avec un jour de retard… « 
  • Et si la livraison n’arrive que demain ?
    Le client sera fâché, il sera peut être obligé d’arrêter sa ligne de production, il y aura peut être des pénalités de retard MAIS…

    Cela va-t-il changer quelque chose a votre santé et celle de vos proches, au système financier et a la crise économique ? a la pauvreté en Afrique ?

  • « Le client m’a dit qu’il voulait le dossier avant demain 7h00, je vais devoir travailler toute la nuit »
  • Non, vous n’êtes pas OBLIGE de travailler toute la nuit vous vous sentez obligé c’est différent !
    Vous pourriez aussi dire au client que c’est impossible, et qu’il n’aura son dossier qu’après demain.

    Les conséquences sont souvent moins terribles qu’on ne le pense.

    Un bon moyen de se rendre compte de la gravité des évènements est de penser :

    Est-ce que j’y penserais encore dans 6 mois, 1 an, 5 ans, 25 ans ?


    Franchement, il vous faudra sans doute moins de 2 semaines pour oublier que votre ordinateur a planté : cela vaut il la peine de s’énerver et de gaspiller autant d’énergie ?

    Ce genre de comportement arrive souvent car on ne sait pas comment aborder les évènements.
    On se sent « coincé ». Souvent changer son regard sur les choses est suffisant pour dédramatiser.

    Si vous êtes un chirurgien, et que vous devez opérer a cœur ouvert, alors oui vos actions peuvent avoir des conséquences dramatiques mais la plupart du temps nos erreurs ne coûtent que des choses matérielles et remplaçables.

    Apprenons à prendre du recul sur ce qui se passe autour de nous. Apprenons a lâcher prise. Lâcher prise c’est se détacher de tous ces petits détails, et mieux encore arriver à en rire tant ils sont futiles.

    Quand il arrive quelque chose de grave, on se rend compte qu’on s’est trompé dans ses priorités !.

    Alors n’attendez pas que votre femme s’en aille pour vous rendre compte qu’il ne fallait pas travailler le week end, n’attendez pas qu’un membre de votre famille ait un cancer pour vous rendre compte qu’une dispute avec son chef, c’est insignifiant…

    Réfléchissez a ce qui a de l’importance pour vous dans votre vie, et essayez d’agir en conséquence !

     

    Commentaires (12)

    Je ne suis pas réellement d’accord avec toi dans ta façon d’aborder le travail. Enfin d’un coté je comprends ce que tu veux dire, on pourrait se dire qu’il y a des choses plus importantes dans la vie.
    Pourtant, en ces temps de crise, le travail n’a jamais été aussi central dans la vie des gens. On se fait virer souvent pour rien, obtenir un travail est de plus en plus dur (et les cdi n’en parlons plus).
    De plus, le travail accapare une très grosse partie de sa vie. On passe plus de temps à se préoccuper de son boulot et de ses missions que de sa famille. On n’a pas le choix.
    Tu compares le « cancer » à un travail, ce sont deux choses complètement incomparable. Même après avoir vécu des choses très très très dures dans ma famille très très très proche, ça m’empêche pas de me préoccuper de mon taf. Vais-je encore en avoir demain ? Vais-je avoir assez d’argent pour avoir un toit sur ma tête ?
    Les petits (des fois gros) tracas que nous font subir au quotidien le patron ou les collègues peuvent nous bouffer rapidement la vie, parce-que quand bien même c’est pas la famille, ni les amis, ils détiennent quelque chose d’hyper essentiel : le porte-monnaie :p
    Amity recently posted..Avoir des requins volants dans sa maison …My Profile

    Amity, il est vrai qu’avoir un travail c’est important mais stresser a cause de son travail ne sert a rien.
    « On passe plus de temps à se préoccuper de son boulot et de ses missions que de sa famille. On n’a pas le choix. »
    Contrairement a toi, je pense qu’on a TOUJOURS le choix, on passe déja beaucoup de temps au travail, il est important de réserver un espace pour sa famille.
    Quant a tes interrogations « Vais-je encore en avoir demain ? Vais-je avoir assez d’argent pour avoir un toit sur ma tête ? », je les comprends également mais la peur n’évite pas le danger …

    Ben non on n’a pas trop le choix.On va pas dire à son patron « hey mec désolé hein si jrentre chez moi à 14 heure mais enfin jpréfère jouer avec mes gosses plutôt que de me casser le cul à obéir à tes ordres à la con, tu comprendras j’espère ?! ».
    C’est un fait, on passe plus de temps au taf qu’avec sa famille, on a un temps de congé limité.
    Stresser pour son travail ne sert à rien comme stresser tout court, pourtant les préoccupations sont réelles. Il y a peut être des moyens pour éviter d’être stressé, mais ce n’est pas en relativisant « est ce que j’y penserais dans 15 ans? » ça c’est valable pour un étudiant qui a peur de rater ses partiels, pas pour le p’tit gars qui fait survivre sa famille avec un job trouvé difficilement (comme la plupart des français à l’heure actuelle).
    Enfin, je suis d’un naturel très stressé, et j’vois pas trop ces méthodes comme étant pour moi des solutions. Le jour où je ne le serais plus c’est le jour où je pourrais rester chez moi à m’occuper de ma famille sans avoir à me taper des cons la journée x)
    Amity recently posted..Une recette spéciale rentrée des classes : l’Apple Pie OriginalMy Profile

    Bonsoir Anaïs,
    Je crois que la meilleure façon de relativiser les situations est de prendre de la hauteur et avoir ainsi une vue plus large. On visionne ainsi une zone beaucoup plus étendu et on se rend compte que la situation qui nous préoccupe représente un tout petit espace. Cela dépend aussi de l’importance du projet et du but que nous voulons atteindre.
    Cordialement.
    martin
    martin recently posted..30 bonnes choses à faire de votre temps libreMy Profile

    OUi Martin, je suis tout a fait d’accord avec vous.
    Malheureusement, ce n’est pas toujours facile…

    Le stress est différent suivant les personnes, que ce soit la sensibilité à être stressé aux fonctions des personnes qui ont plus d’informations à traitées que d’autres, le stress peut pour certaines arriver assez rapidement. A cela il existe beaucoup de petits conseils à appliquer, que ce soit les exemples de l’articles avec des situations types pour certaines personnes ou ce que l’on peut trouver avec certains livres, ceci devrait aider des personnes. Le stress est mauvais pour la santé et pour le travail.
    Olivier Consultant recently posted..Google : Slide fermera ses portesMy Profile

    Tu as raison Olivier, certaines personnes sont davantage susceptibles d’être stressées…
    Mais il est important de souligner que l’on peut s’améliorer, des solutions existent pour les éternels angoissés du boulot :-)

    Sans parler des Calimeros dont la santé est toujours fébrile et les arrêts de travail s’enchainent. 😉
    Romain recently posted..Sexe opposé : qu’est-ce qui nous attire et pourquoi ?My Profile

    @Amity : Tu as vraiment l’air de détester ce que tu fais. On dirait que tu n’as aucun choix. Alors certes, le travail est source de contraintes et de stress, mais ne faut-il pas justement réussir à séparer les choses, trouver les bons outils et accorder un temps précis à chaque moment ? Sinon, il faut peut-être se poser des questions et changer de vie ?
    @Anaïs : Il y a tout de même des périodes, des « coups de feu » où il faut mettre les bouchées doubles si on souhaite réussir. Tant qu’on ne détruit pas sa santé !

    Beaucoup de gens ont plaisir à travailler et ne vivent pas le fait de se lever le matin comme un calvaire.
    Etre directeur de prod ou acteur fait logiquement beaucoup plus parler de soit et de son travail qu’une caissière de supermarché. (sans mépris, juste par intérêt du travail)

    Amity disait le 28-08-2011
    Pourtant, en ces temps de crise, le travail n’a jamais été aussi central dans la vie des gens. On se fait virer souvent pour rien, obtenir un travail est de plus en plus dur (et les cdi n’en parlons plus).

    —————————————————–
    Justement ! Il ne faut pas tout investir dans son travail et continuer d’exister en dehors.
    Un licenciement est beaucoup plus facile à gérer si on a su garder une vie personnelle équilibrée.

    Il faut être sérieux et professionnels mais pas stupide. Attendre beaucoup de reconnaissance parce que vous vous serez dévoués corps et âme au boulot est utopique.

    Posez-vous la question : si on m’enlève mon travail, je suis quoi ?

    Evidemment c’est vital de travailler, mais c’est surtout vital d’être épanoui dans ce que l’on fait…

    Quitte à parfois gagner moins….

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.