Article en vedette

Le portage salarial… qu’est-ce que c’est ?

Vous l’avez sans doute entendu? C’est la crise ma bonne dame?! On est plus à l’abri nulle part, les entreprises licencient, le chômage augmente… Même les cadres commenceraient à être concernés. Et même les secteurs traditionnels porteurs…comme l’informatique Et si au lieu de passer...

Lire plus

Comment obtenir le droit de faire une formation continue ?

Publié par Anaïs | Classé dans Non classé | Publié le 30-08-2013

32

Selon le monde.fr, les deux tiers des salariés français ont bénéficié d’une formation professionnelle au cours des cinq années écoulées.

Dans la plupart des cas, les personnes qui suivent la formation professionnelle continue en sont très satisfaites.
Cela leur permet d’être plus qualifié à leur poste, et donc d’obtenir plus de responsabilités et d’avoir un meilleur salaire.

continue

Si vous aussi vous souhaitez faire une formation professionnelle continue, vous verrez qu’il n’est malheureusement pas toujours facile de convaincre votre direction ou les ressources humaines de l’intérêt que l’entreprise peut avoir a vous former.

Pour les convaincre, essayez de mettre en avant l’intérêt de l’entreprise, plutôt que le vôtre.

Quelques arguments que vous pouvez utiliser :

  • Vous connaissez déjà l’entreprise, donc vous pourrez vraiment adapter ce qu’on vous apprend a votre structure
  • Vous avez de l’expérience à votre poste, vous pourrez donc facilement voir ce qui est le plus intéressant pour votre métier en particulier.
  • L’entreprise connait votre sérieux, vous n’êtes jamais en retard, jamais malade, elle est sure que vous suivrez la formation attentivement
  • Elle aura un candidat immédiatement opérationnel si elle cherche quelqu’un pour accéder à un meilleur poste dans quelque temps.
  • Cela vous incitera a rester plus longtemps dans l’entreprise, car vous aurez l’impression de développer constamment vos compétences.
  • A l’inverse, si elle doit acquérir ces compétences à l’extérieur, il lui faudra dépenser du temps et de l’argent pour trouver un bon candidat
  • Les risques d’erreur de recrutement sont importants
  • Et enfin, il lui faudra du temps et des ressources en interne pour le former
  • Bref, montrez comment la formation continue bénéficie à l’employeur autant qu’au salarié.

    Avant de vous planter dans le bureau de votre chef, réfléchissez bien en amont a la formation que vous voulez suivre : quelle formation ? vous permettra elle d’accéder a un diplôme ou non ? Comment pourrez-vous valoriser cette formation a votre poste ? et dans le futur.

    Si vous n’êtes pas convaincu, vous ne convaincrez pas non plus votre chef.

    En ce qui concerne les formations en gestion et en management, vous pouvez vous tourner vers ACE qui propose aussi bien des cycles courts destinés aux personnes en activité professionnelle ou en recherche d’emploi désirant acquérir une qualification spécifique que des cycles longs, destinés aux salariés souhaitant valider leur expérience professionnelle par un diplôme ou se reconvertir : en savoir plus sur Ace Expert

    Commentaires (32)

    La formation continue a ce défaut en France de vouloir cantonner les bénéficiaires à leur spécialité professionnelle. Pourtant, dans un pays qui subit de plein fouet la désindustrialisation, il est préférable d’élargir ses compétences pour que, en cas de licenciement, la reconversion se fasse plus rapidement. Il y a plusieurs fonctions dans l’entreprise, donc autant de possibilités d’évoluer vers des postes différents.

    C’est en tout cas ainsi que cela se passe dans les pays où le taux de chômage est le plus faible : on y encourage les actifs à se former tout au long de leur vie dans des spécialités différentes. Mais, encore faut-il pour cela obtenir l’adhésion de sa direction.

    + 1 ! Il est parfois difficile d’avoir accès à ces formations et cela se complique lorsque la branche professionnelle n’est pas celle d’origine. La France, c’est le pays des cases… tu commence ta carrière dans un métier et il parait inconcevable que tu puisse avoir envie de changer d’orientation ou t’intéresser à autre chose.

    Excellentes suggestions qui placent l’entreprise comme la plus avantagée en accordant des formations professionnelles continues! Après tout, ce qui sera appris sera automatiquement appliqué.

    Ça fait actuellement trois ans que moi aussi je fais des formations continu qui me permette de rester a jour dans l’évolution de mon poste de travail et en plus c’est pris en compte par le différentiel de 20 h de formation que je cumule chaque année ! Et merci pour vos conseils complémentaires aux réponses que je me posais :)
    Patrice recently posted..jacuzzi niceMy Profile

    « Cela leur permet d’être plus qualifié à leur poste, (…) » oui, bien sûr, mais pour maintenir surtout ne serait-ce que son employabilité. En cas de baisse d’activité, ne pas laisser se poser la question de savoir si le poste « coûte » à l’entreprise et peut être supprimée. Au contraire, montrer régulièrement que son poste est un investissement toujours justifié.

    Idées pour justifier l’intérêt supplémentaire d’investir dans une nouvelle formation :

    – parcourir sur Internet des programmes de formations correspondant à votre poste proposant divers thèmes de perfectionnement. Vous découvrirez dans ces programmes des arguments précisant « l’intérêt pour l’entreprise » de faire suivre tel ou tel action de formation (reprendre ces arguments à votre compte)

    – faire une enquête personnelle auprès de clients pour découvrir leurs attentes et proposer à l’entreprise de suivre une formation permettant d’y répondre (opportunité d’évoluer professionnellement dans son poste ou dans une autre fonction, de prouver un esprit d’initiative allant dans le sens de l’intérêt de l’entreprise)

    – rappeler que des formations peuvent être financées dans le cadre du DIF (Droit Individuel à la Formation : vous avez droit à 20h de formation/an pendant 6 ans. Pour en savoir plus : taper DIF sur un moteur de recherche)

    D’une manière générale, anticiper les besoins de formation. Faites découvrir des besoins dont l’entreprise n’a pas toujours conscience (suite veille permanente sur vot métier). Maintenez votre employabilité, et vous pourrez saisir d opportunités d’évolutions professionnelles. Bonne continuation !

    Je rejoins tout à fait Isa. Le problème au bureau c’est surement qu’il est souvent impossible de demander une formation dans un domaine complètement déconnecté. Si on parle de reconversion, il faut souvent passer par la case « je quitte mon travail » avant de se lancer dans le parcours, alors qu’une formation aurait déjà donné un aperçu… et même pour l’entreprise à priori quittée cela présenterait un avantage : soit le salarié trouve confirmation de sa motivation et s’en va quand même, soit il trouve que l’herbe est plus verte ici et reste.

    Un véritable plus autant pour le salarié que pour l’entreprise! Je pense qu’il faut intensifier les formations en continu sur des postes stratégiques ce qui garantirait plus d’efficacité et de rendement.
    promispasdetourista recently posted..Des idées pour vos prochaines vacancesMy Profile

    Juste une précision : l’entreprise propose souvent une formation continue dans son intérêt d’abord (ce qu’on peut comprendre) ou accepte votre demande de formation dans le cadre d’un DIF en priorité si possible pour la même raison.

    Si vous souhaitez sortir du cadre de votre poste actuel et évoluer vers une autre fonction et/ou un autre métier, financez vous-même votre formation, personnellement (cours du soir, par correspondance…) et vous maitriserez ainsi votre propre avenir professionnel. Le moment venu, vous en informerez votre entreprise pour lui expliquer la raison de votre détermination (culture générale pour éviter d’être enfermé dans un poste, se préparer à saisir toute opportunité d’offre d’emploi permettant d’evoluer, etc.).

    Non seulement vous vous donnerez une image dynamique déterminée de maîtrise de votre vie professionnelle, mais vous vous ferez d’avance remarquer chez un autre employeur à travers votre CV actualisé précisant la formation que vous vous êtes autofinancée (vous permettant d’avance en entretien de recrutement de discuter de nouvelles formations à envisager garantissant votre employabilité et une éventuelle évolution professionnelle).

    Une formation professionnelle en parallèle avec le travail est une excellente idée pour être un expert dans le domaine de ton travail et spécifiquement pour ta poste personnelle, faire un avance du grade pendant un temps plus court que le cas normal et augmenter le taux de salaire mensuelle.
    N’hésitez pas de commencer dans une formation professionnelle.
    Bonne continuation.

    Aujourd’hui exceller dans son domaine est primordiale pour rester dans sa boite, surtout selon dans quelle société nous occupons un poste assez important, surtout qu’avec la révolution numérique, un virage qui bouscule nos habitudes, mais avec ces dernières technologie le gain de temps est présent, et une formation est requises biens souvent pour vraiment utiliser ces nouveaux outils.
    agence interim nice recently posted..offres emploi cannesMy Profile

    Je rejoins l’une des personnes qui a commenté votre article. Oui, il me semble curieux que la France ne développe pas assez les formations transversales pour permettre à des gens surtout dans des secteurs exposés d’être formés sur d’autres compétences et d’autres métiers.
    En Tunisie où je suis et où lé décrédibilisation de la formation professionnelle au profit de la formation générale est la règle à l’instar de la France, nous nous retrouvons aussi avec des gens sous qualifiés et mono compétents.

    La formation continue reste le meilleur moyen, pour ma part, de s’insérer dans la vie active aisément, ça nous fait de l’expérience en plus, et la plupart du temps l’entreprise transforme le contrat en CDI à terme.
    LMNP recently posted..etudiants – Paris DescartesMy Profile

    La formation, qu’elle soit continue ou ponctuelle, est un véritable atout pour une entreprise, dommage que certaines ne jouent pas vraiment le jeu, je pense qu’elles finiront tôt ou tard par y venir aussi car les bénéfices sont énormes à avoir du personnel formé et content d’évoluer dans ses compétences.

    Lorsqu’on souhaite suivre une formation, c’est souvent parce que qu’on veut donner une nouvelle impulsion à sa carrière professionnelle.
    De plus, une formation est un droit que chaque entreprise doit offrir à ces salariés. Alors faites votre demande auprès de votre Responsable de ressources humaines
    La plupart des entreprise ont un budget pour ça

    Aujourd’hui, la plupart des formations continues permettent à des salariés de se spécialiser encore plus dans leur domaine d’activité. Les patrons aiment ça, ça les arrange. Mais il serait très utile aujourd’hui de pouvoir se diversifier. Cela permettrait éventuellement de réorienter sa carrière quand on en a marre de sa branche. Pourquoi ne pourrait-on pas passer du commerce à l’artisanat ? Ou d’information à responsable des RP ?

    Il est clairement évident qu’une entreprise souhaitant évoluer dans le métier doit permettre de faire évoluer ses employés.
    De plus l’employé a des atouts non négligeable pour une évolution de carrière.

    Dans un univers économique en pleine mutation avec l’impact d’internet qui n’est entré dans les entreprise que depuis 15 ans avec toutes les conséquences que l’on connait la formation continue est devenu un passage obligatoire pour n’importe quel salarié du plus jeune au plus vieux il faut continuer d’apprendre et se former et pense que finalement seulement les 3/4 des salariés y ont accédé c’est se dire qu’1/4 doit aussi y accéder il faut pousser à cela.

    Je suis totalement d’accord avec le commentaire précédent, mais je prends l’exemple de la sté dans laquelle je bosse, l’employé doit rembourser le montant de sa formation en cas de démission… Donc du coup, faudrait réfléchir encore plus avant d’en parler à son chef!

    Les arguments que vous citez dans l’article sont effectivement très pertinents. En effet, il est plus économique pour un employeur de valoriser la mobilité interne dans son entreprise que de faire appel à de nouveaux recrutements. Or, dans le cadre d’une évolution de poste, et d’une évolution de compétences, la formation est la solution la plus appropriée (et la moins coûteuse).
    La formation professionnelle n’est donc pas seulement une obligation de l’entreprise mais bien un moyen de gérer ses talents et le renouvellement et l’évolution de son effectif.
    http://www.formaltis.fr recently posted..Le rôle stratégique de la gestion des talents et du leadership en entrepriseMy Profile

    C’est fou qu’en France ce soit si complexe pour obtenir une formation alors que les arguments sont évidents mais peu sont les entreprises qui savent agir dans leur propre intéret.

    @ Buzz Du Net

    Sauf erreur de ma part, vous faites référence à « la clause de dédit formation » qui est légale et encadrée. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien joint du site de l’administration française : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1687.xhtml.

    C’est judicieux parfois de proposer cette clause. Même si vous démissionnez, même si vous remboursez en partie cette formation, vous aurez bénéficié d’une formation à ajouter à votre CV. Je suggère même d’en discuter lors d’un entretien de recrutement pour être sûr que vous bénéficierez rapidement de formation(s). Non seulement, vous montrez une volonté de vous former, mais vous profitez d’une formation (qui peut en entraîner naturellement d’autres) et vous donner une chance de transformer plus rapidement et en confiance un éventuel CDD en CDI. A méditer

    @ Florence Pompe

    Par expérience (j’ai été responsable d’un service formation pendant 15 ans), ce n’est pas si difficile que cela de bénéficier d’une formation. Seulement, même si elle est en partie ou totalement remboursée à l’entreprise, cela peut coûter cher si la personne formée démissionne sans qu’il y ait un retour sur investissement formation pour l’entreprise. Il arrive à un moment que l’entreprise épuise l’enveloppe budgétaire à laquelle elle a droit, et soit obligée ensuite de financer (« supporter ») les formations pour d’autres salariés qui en feraient la demande. Le budget formation est rapidement épuisé surtout dans les TPE et les PME.

    Pour votre information, j’ai personnellement financé certaines de mes formations que j’estimais nécessaire pour la suite de ma vie professionnelle, dans l’entreprise existante ou ailleurs (j’ignore si la clause de dédit formation existait à l’époque. Si oui, je l’aurais proposée à 100%, cela m’aurait coûté moins cher et j’aurais montré ma volonté d’être honnête pouvant justifier une éventuelle fidélité à l’entreprise, ce qui a été de toute façon le cas).

    Je pars du principe que la formation est d’abord pour soi pour se donner des choix dans la vie, permettant de la diriger, sans la subir. Agir en entrepreneur… ce que je suis devenu finalement depuis 10 ans, grâce à une bonne préparation et à des formations !

    Très bonne idée. Merci pour l article car cela favorisera le développement des compétences et l’accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle.

    Pour moi, la formation continue est un droit individuel, elle est destinée aux salariés du privé et du public, aux travailleurs indépendants, aux artistes auteurs comme aux demandeurs d’emploi. Une grand bravo au posteur de cet article.

    Cet article est très important pour moi.

    La formation continue est une formidable opportunité, seulement parfois certaines entreprises ont du mal à l’intégrer. Mon expérience récente m’a montré que parfois certains patrons vont presque jusqu’à refuser ce qui est légalement autorisé !

    On peut toujours se chercher des excuses pour ne pas faire les démarches adéquates et rejeter la faute sur autrui. Tout est critiquable en effet et dans notre beau pays on a toujours tendance à voir le verre à motié vide. Mais qui dans ce bas monde peut se vanter d’avoir autant de dispositifs (même trop ?) de formations pour accompagner les salariés à se développer et pour les aider à évoluer ? L’entreprise est contre ? peu importe, on passe en force puisque la 2nd tentative sera forcément la bonne car obligatoire !
    bref, réjouissons nous et si nous sommes en mesure de justifier nos choix de reconversion auprès d’un employeur potentiel, il n’y a pas de raisons que cela ne finisse pas par payer un jour ou l’autre…

    Bonne argumentation et précieux conseils, merci bien pour cet article, cela va m’aider énormément pour convaincre ma direction de faire des formations au sein de la société 😉

    article très intéressant , en faite l’entreprise propose souvent une formation continue dans son intérêt d’abord ou accepte votre demande de formation dans le cadre d’un DIF en priorité si possible pour la même raison.

    Bonjour,
    C’est une très bonne idée, elle permet l’optimisation de niveau d’expérience au jeunes. Les stagiaires deviennent en fin capables d’entamer une carrière de façon performante. Certes que tous ça est un avantage pour les entreprises aussi.

    On peut toujours se chercher des excuses pour ne pas faire les démarches adéquates et rejeter la faute sur autrui. Tout est critiquable en effet et dans notre beau pays on a toujours tendance à voir le verre à motié vide. Mais qui dans ce bas monde peut se vanter d’avoir autant de dispositifs (même trop ?) de formations pour accompagner les salariés à se développer et pour les aider à évoluer ? L’entreprise est contre ?

    oui il peut arriver malheureusement que l’entreprise soit contre, si la fromation ciblée par le collaborateur est trop éloignée du coeur de métier de l’entreprise ou si tout simplement l’entreprise comprend bien qu’une fois formé ou reconverti le salarié partira ailleurs,
    le cas de figure idéal pour les 2 parties (mais rare) est lorsqu’il n’y a plus de volonté de travailler ensemble, ce peut être alors un moyen pour se séparer en douceur

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.