Article en vedette

Grand concours chocolaté !

Do you speak english ? If not, it will be difficult to find a real good job ! La solution la plus simple est bien évidemment de partir vivre dans un pays anglophone, mais c’est souvent difficile d’abandonner son job et ses amis pour aller dans un pays dont on ne parle pas la langue. C’est pourquoi...

Lire plus

Do you spike anglich ?

Publié par Anaïs | Classé dans CV, Recherche d'emploi | Publié le 08-05-2012

Étiquettes : ,

6

Et oui, ne pas savoir parler anglais aujourd’hui est considéré comme une tare.

C’est pourquoi je vous conseille de vous y mettre rapidement.

La plupart des offres d’emploi demandent au moins l’anglais, et parfois une deuxième langue.

L’idéal quand c’est possible, c’est de passer plusieurs mois en immersion.

Si vous pouvez faire un stage à l’étranger pendant vos études, aller travailler à Londres pendant les vacances scolaires ou même faire un semestre en Erasmus …FONCEZ !

C’est toujours plus simple quand on est jeune et rien ne remplace l’immersion totale dans le pays.

 

Si vous êtes déjà en poste, tout n’est pas perdu, il existe de nombreux moyens d’améliorer votre niveau de langue.

L’idéal étant, une fois encore, d’aller sur place pour pouvoir pratiquer.

De nombreuses écoles, telles que Kaplan, proposent d’apprendre l’anglais à l’étranger.

Les destinations sont nombreuses : Angleterre bien sur, mais aussi Australie, Etats-Unis, Nouvelle Zélande…

Vous pouvez joindre l’utile a l’agréable, en visitant des pays inconnus, ou travailler sur place, pour faire baisser les coûts de votre séjour.

En France nous avons la chance de bénéficier du droit individuel à la formation (DIF) : ça serait dommage de ne pas en profiter.

Le DIF a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.

Non seulement la formation a lieu hors du temps de travail, mais en plus elle est prise en charge par l’employeur…(http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/formation-professionnelle,118/le-droit-individuel-a-la-formation,1071.html)

Idéalement, visez la préparation d’un diplôme, comme le TOEFL, cela vous donnera un objectif pour travailler et surtout cela est plus vendeur sur un CV.

Mais surtout, pour ne pas perdre tout le bénéfice de vos cours d’anglais à l’étranger, il faut continuer à pratiquer.

Regarder la Télé en anglais peut vous aider à ne pas oublier tout ce que vous avez appris. (si votre niveau est juste, vous pouvez voir des séries ou des films que vous connaissez par cœur).

Alors, avouez que vous n’avez aucune raison de ne pas vous y mettre !

    Vous avez aimé cet article? Téléchargez gratuitement mon guide dans lequel j’explique comment vous pouvez trouver le job de vos rêves en 9 étapes en cliquant ICI

Commentaires (6)

En autoentrepreneur, comment ça se passe? Ca fonctionne quand même?
Lifetips@Astuces de la vie quotidienne recently posted..[Motivation] 2 citations clefsMy Profile

Il y a des rencontres polyglot à paris et je pense dans d’autres grandes villes de l’hexagone où l’on peut pratiquer la langue anglaise! Sinon suivez et lisez certaines revues ou regarder la télé!
Tanned@Conseil voyageur recently posted..Comment je planifie un weekend de 2 ou 3 jours en Europe!My Profile

Il y a plein de solutions pour apprendre l’anglais, et contrairement à ce que l’on peut croire, vivre sur place n’est pas forcément la meilleure méthode pour tous.
J’avais de grosses difficultés avec l’accent, à le prendre de mon coté et à le comprendre de l’autre. Étant en plus assez réservé à 23 ans, je n’ai pas forcément été trop en contact avec les anglais.
Au final, c’est lors de mes voyages un peu partout dans le monde, durant laquelle j’allais spontanément vers des gens de plein de nationalités que j’ai développé mon aisance en anglais, car les bases écrite étaient bien là depuis un moment :)

Je rejoins Chris. Bon nombre de personnes partent suivre des cours à l’Étranger et soit se retrouvent parmi des francophones ou sont trop timides pour engager des conversations dans une langue étrangère.

Après six mois, ils se sont fait des amis – francophones – et repartent ravis avec des résultats en-dessous de ce que des cours de langue en France leur auraient permis d’atteindre.

Il est clair que l’anglais est maintenant indispensable et les Français ont un retard considérable à ce niveau.
Certes un peu chauvin, et conscient que nous avons une belle langue, nous avons pris du retard sur d’autres pays.

Vient ensuite la maitrise de la seconde langue, l’allemand, le chinois ou l’espagnole voir l’arabe ?

Nombreux sont les Belges à parler 3 langues : l’anglais, le francais et le néérlandais. Les flamants ont des facilités avec les langues et parlent mieux anglais que les Wallons. On l’explique souvent par l’apprentissage de l’anglais à l’école plus portée sur la pratique de l’oral et moins la grammaire et le visionnage des films toujours en langue étrangère sous-titré. Il faudrait faire pareil en France.
Emploi Bruxelles recently posted..Optimisation de moteur de recherche (SEO)My Profile

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.