Article en vedette

Orange recrute…

A qui envoyer votre CV ? La réponse est simple : aux entreprises qui recrutent ! Envoyer son CV au hasard est le meilleur moyen de se décourager, car il vous faudra beaucoup de candidatures pour peu de réponseS ( attention, je ne dis pas que ça ne marche pas, je dis juste que le rapport candidatures...

Lire plus

7 astuces pour vous aider à négocier votre salaire

Publié par Anaïs | Classé dans Salaire & Argent | Publié le 10-02-2013

Étiquettes : , , ,

20

salaire

Si vous voulez négocier votre augmentation, vous savez sans doute déjà que vous devez vous préparer.

 

Mais comment ?

Aujourd’hui je vous donne 7 astuces qui vous aideront à obtenir l’augmentation désirée.

1. Demandez

Je l’ai dit re-dit et re-re-dit…si vous ne demandez rien, vous n’aurez rien.
La première action à entreprendre est donc de prendre votre courage avec vos 2 mains, de vous planter devant votre chef et de lui dire que vous voulez une augmentation !
L’entreprise en général et votre chef en particulier, n’ont AUCUN intérêt à vous augmenter…si vous ne faites rien, vous aurez toujours le même salaire dans 15 ans.
Rappelez-vous que vous êtes le seul à vouloir changer les choses, donc vous êtes celui qui doit prendre l’initiative.

2. Réalisez combien vous perdez à ne rien faire

On ne rend souvent pas compte à quel point une augmentation est importante.
Car une augmentation est valable pour l’année en cours, mais également toutes les années qui suivront…elle est même valable si vous quittez ce poste car votre salaire augmenté vous servira de base pour la négociation de votre prochain emploi.

  • Un exemple parlant
  • Imaginons 2 candidats de 30 ans, qui postulent pour un poste à 30.000 euros/an.
    Jean Cétrodur accepte directement le salaire de 30.000 euros.
    Arthur Kienveut négocie et obtient une légère amélioration et un salaire a 32.000 euros.
    2.000 euros sur un an, ce n’est pas grand-chose, vous allez me dire…
    Regardons plus précisément :Si Arthur Kienveut reste dans l’entreprise 10 ans, et qu’il met son surplus de salaire sur son livret A, c’est plus de 22.000 euros qu’il aura économisé !
    22.000 euros, c’est une belle voiture, l’apport pour un petit appartement…bref, ça change déjà un peu la vie !

    Alors réfléchissez-y la prochaine fois que vous demandez une augmentation : une somme même minime, prend vite l’ascenseur avec les années.
    Perdre 50 euros aujourd’hui, cela veut dire perdre des milliers de francs sur plusieurs années !

    3. Ne croyez pas qu’il vous faille réunir un catalogue d’arguments

    Vous n’êtes pas sûr d’avoir assez d’arguments ?
    Détendez-vous ! Si vous avez 2 ou 3 bonnes raisons, c’est suffisant.
    D’ailleurs mieux vaut se concentrer sur quelques bons arguments plutôt que de commencer à s’éparpiller.
    Par contre, ayez clairement en tête les raisons que vous voulez exposer, et pensez à des exemples, ou à des chiffres, pour appuyer vos arguments.

    4. Obtenir une réunion, c’est déjà négocier

    Si vous avez un entretien annuel , cela ne s’applique pas à vous. Par contre, si votre boss est toujours débordé et qu’il est difficile de trouver 5 minutes pour discuter avec lui, alors préparez vous à négocier pour pouvoir négocier.

    La plupart du temps, votre chef, s’il n’a pas envie ou pas le temps de vous voir en rendez-vous va :
    -Essayez de régler le problème en 2 minutes dans le couloir ou sur un coin de table : “ah oui, au fait, qu’est-ce que tu voulais me dire ?”
    -Ou repousser sans arrêt votre réunion : « la semaine prochaine, bon finalement plutôt le mois prochain, bon écoute on en reparle. »
    Ne vous laissez pas faire, car la négociation commence ici : il vous faut un moment calme, seul avec votre chef pour discuter de l’augmentation.
    Donc s’il vous coince dans un couloir, soyez ferme : “non désolé, je préfère discuter ca calmement en salle de réunion, j’ai besoin d’un peu de temps pour t’exposer ma requête”
    S’il repousse sans arrêt, même chose : dite lui que ce n’est pas urgent, et qu’il peut donc vous donner une date dans 2 ou 3 semaines, mais que c’est important et que vous souhaitez donc “bloquer” ce rendez-vous dans votre agenda.

    5. Votre boss est comme vous

    Bien souvent lui aussi déteste négocier.

    -Peut-être qu’il a simplement du mal à dire non à ses collaborateurs.
    -Peut-être aussi qu’il a peur de ne pas trouver les bons arguments pour refuser une augmentation.
    -Peut-être qu’il est prêt à vous augmenter mais qu’il a peur de “perdre la face”.

    Bref, il est souvent aussi stressé que vous, même s’il ne le montre pas.
    Si vous voyez que votre chef n’est pas à l’aise (il détourne la conversation et/ou se montre agressif), faites attention à ne pas rentrer dans son jeu et à rester “neutre”
    Essayez de présenter les choses de manière à faire ressortir son intérêt a lui également. Il ne doit pas sortir de la discussion en ayant l’impression d’être perdant.
    Essayez également (même si cela n’est pas toujours possible) de provoquer la discussion a un moment où il est plus détendu (une période calme de l’année, un horaire ou il est d’habitude plus disponible etc. …)

    6. Il n’y a pas que l’argent dans la vievoiture

    Si vous voyez que vous n’obtiendrez pas d’augmentation de salaire, ne vous bloquez pas, et essayer de voir ce que vous pourriez obtenir d’autre :
    – Des avantages (voiture de fonction, nouvel ordinateur, I phone 5…)
    – Un bonus exceptionnel en cas d’atteinte des objectifs
    – Plus de flexibilité dans le travail ?
    – Une formation au frais de l’entreprise ?
    – Un changement de poste ?
    Bien souvent il est plus facile pour l’entreprise de vous accorder des avantages qu’une augmentation de salaire.

    7. On s’en fout de la crise !

    Ne croyez pas que c’est à cause de la crise que vous ne serez pas augmenté…
    Votre chef se servira de cette excuse c’est sûr, mais bien souvent les évènements économiques globaux n’ont pas une incidence direct au niveau individuel.
    Malgré la crise, certaines entreprises continueront a gagner plus d’argent années après années, certaines personnes seront embauchées, certaines personnes seront promues et certaines personnes seront augmentées…il faut juste en faire partie.
    Quelque soit la période économique, il y aura toujours de bons et de mauvais éléments dans l’entreprise, et ils devront être payés en rapport avec leur travail !

     

    Commentaires (20)

    Ce sont de très bons conseils, même si j’ai toujours du mal à comprendre pourquoi un patron accepterait une augmentation.
    « 2.000 euros sur un an, ce n’est pas grand-chose », si on raisonne en budget, sur un an 2000€ ça fait quand même des supers vacances!

    Lorsque j’étais en stage, les employés n’osaient pas demander d’augmentation.

    Pour ma part j’avais une paye de stagiaire 600€ (Quoi que j’avais réussi à négocier plus que le minimum légal)
    Un peu avant la fin de mon stage, je lui dit que je ne serais pas là le dernier mois. Sauf s’il s’aligne sur le CDD que j’avais trouvé le mois suivant mon stage. (Je ne rentrerai pas dans les détails) Bref il a accepté et j’ai plus que triplé mon salaire pour mon dernier mois. Parfois il faut savoir prendre son courage à 2 mains et se lancer.

    C’était ma petite histoire xD
    marc@blog sur le SEO recently posted..Linkody : Vérifiez et surveillez la présence de vos liensMy Profile

    C’est vrai qu’à défaut d’augmentation, ça peut être intéressant d’obtenir d’autres choses comme de bonnes primes aux résultats par exemple. Et les avantages en nature aussi ce n’est pas négligeable. Mais en tout cas, la première chose à faire c’est…oser demander!

    Demander c’est facile, mais obtenir c’est plus compliqué.
    Malheureusement pour nous, simples pions, nous demandons des augmentations face à nos chefs qui ont le droit à des formations sur la négociation ou la conduite d’entretien. Ils ont donc à la base plus de moyens à leur disposition pour nous dire non avec les formes.
    Enfin, c’est pas pour ca qu’il ne faut pas demander… 😉
    tewoz recently posted..Jeu de mot du jourMy Profile

    Cette article tombe vraiment a pic pour moi, car jeudi matin je dois voir mon patron pour parler de mon salaire car il ne me convient pas mais le job oui ! J’avais pas pensé a demandé autres choses si il refuse une augmentation ça peut être une bonne méthode alternative pour pouvoir bénéficier de prime ou de ticket restaurant ou autres…

    Alors là cet article, m’as interpellé, la crise à bon dos pour les augmentations…comme quoi rien est a négliger, belle histoire concernant le livret A et oui les économies commence par ces étapes là.

    Moi je pense qu’il est préférable de la négocier avant d’être embauché. En effet certains patrons sont réticent à l’idée de le re-négocier un an plus tard par exemple, pourtant il est du droit du salarié. Il ne faut pas avoir peur de parler argent avec un patron, je pense même que c’est un avantage car cela montre que le salarié a du courage, et qu’il n’a pas peur.

    D’excellents conseils : surtout le « si vous avez 2 ou 3 bonnes raisons, c’est suffisant ». A méditer !
    caveau recently posted..Le caveau c’est quoiMy Profile

    Bonjour,
    merci beaucoup pour tous ces conseils, ils sont tous précieux et intéressent beaucoup de gens

    Très bonne liste :-)

    Surtout le premier… Tellement de gens penses qu’ils doivent attendre des augmentations sans rien faire…

    Amicalement
    Chris
    chris | bodyneverlies.net recently posted..Projet : Agir pour de bon… Avec Alex du blog C’éclairMy Profile

    Bonjour,
    Je pense que la négociation du salaire dépend principalement de la personnalité du salarié, soit on est exigeant soit on accepte le minimum.
    Bastien

    Une liste des conseils très importante mais il faut dire que pour négocier il faut absolument être sûr de notre capacité de fournir de la valeur ajouté à notre société, si non la négociation n’a pas de sens :)
    Sarah
    musicavenir recently posted..KORG GA-1 accordeur guitare – 14,90 €My Profile

    C’est bien d’avoir le courage de demander une augmentation mais le plus important si on souhaite arriver à ses fins est d’avoir une vraie valeur par rapport aux autres salariés. Si on fait le même boulot, pas plus pas moins, sans jamais faire de zèle…aucune chance d’avoir quoique ce soit même si on est un bon négociateur.
    Offre d’emploi recently posted..Technicien Support Informatique (H/F)My Profile

    Merci pour tous ces conseils par contre un article sur comment argumenter sa demande d’augmentation de salaire ?
    Clara de tout est moins cher recently posted..10% de réduction sur les montres HUGO BOSSMy Profile

    Négocier des variables sans toucher le fixe peut donner l’impression que vous croyez en vous et vous voulez avoir une salaire « juste »

    je trouve qu’une liste avec tout ce qu’on a bien fait est très utile au fait

    ca aide avec les arguments

    Bonjour,
    Merci pour ces conseils.
    Demander calmement et intelligemment parait-il une solution efficace pour atteindre l’augmentation?

    Bonjour,
    Tout dépend de la taille de l’entreprise également. Dans une PME le patron est plus abordable pour négocier mais il a aussi des moyens plus limités. Mais si vous êtes vraiment bon il n’y pas de raison qu’il vous refuse un petit plus pour vous conserver dans ses effectifs.
    Sébastien@meublesjem recently posted..Nouvelle décoration avec les Deco GlassMy Profile

    merci pour les conseils ? mais je pense que ça dépend de l’entreprise , de votre personnalité et surtout de votre poste et vos connaissances

    […] N’oubliez pas de consulter cette page pour plus d’informations ! […]

    Ecrire un commentaire

    CommentLuv badge

    Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.